5 ans de prison pour Rosa Da Cruz, la mère du « bébé dans le coffre »

share on:

Six ans après la découverte macabre de la petite Serena dans le coffre de la voiture de sa mère, Rosa Da Cruz, la Justice a rendu son verdict. La maman vient d’écoper de 5 ans de prison ferme.

On la nomme « l’affaire du bébé dans le coffre ». En octobre 2013, un garagiste découvre le corps sans vie de la jeune Serena, 23 mois seulement, à Terrasson en Dordogne. Ce mercredi 16 octobre et après une semaine de procès, la Cour d’assisses d’appel de la Haute-Vienne a condamné Rosa Da Cruz a une peine de 5 ans de prison ferme pour « avoir dissimulé et privé de soins sa fille » et de six ans de suivi socio-judiciaire avec obligation de se soigner, comme le rapporte le Nouvel Obs.
C’est une peine bien moins lourde que ce que l’avocat général avait requis – il avait demandé une peine de « pas moins dix ans » de prison- contre cette femme, qui voyait sa fille comme « une chose qu’il fallait maintenir en vie ».
Néanmoins, Rosa Da Cruz a été condamnée à une peine plus importante que celle prononcée en première instance. 

Rosa Da Cruz, victime d’un déni de grossesse ? 

Tout au long de cette affaire difficile, c’est bien sûr la question du déni de grossesse qui est abordé. En effet, la mère vivait avec sa fille tantôt dans sa Peugeot 307, tantôt dans le sous-sol de la maison familiale à Brignac-la-Plaine (Corrèze) et n’a cessé de changer de versions, au fil de ses passages devant le Juge.

« Rosa Da Cruz a subi cette situation. Elle ne l’a pas choisie. Elle a souffert d’un déni de grossesse et d’un déni d’enfant », insistait son avocate, Maître Chrystèle Chassagne-Delpech au micro de France Bleu l’année dernière. 

En 2018, Rosa Da Cruz avait été condamnée à deux ans de prison ferme et trois ans avec sursis par la Cour d’assise de Corrèze pour des faits de violence envers Serena, ce qui aurait provoqué chez le bébé « un syndrome autistique irréversible », d’après le Nouvel Obs.





Facebook Comments

Leave a Response