A Roura, un mauvais bilan municipal

share on:

Frappé d’inéligibilité par le Conseil constitutionnel, David Riché le maire de Roura et son équipe municipale laissent derrière eux un mauvais bilan. Gestion dispendieuse, taxes foncières d’administrés et d’agents payées par la commune, arrangements avec les entreprises de travaux publics… Les mandats s’achèvent aussi sur une information judiciaire à l’instruction pour « favoritisme » et « recel de favoritisme ». Il aura fallu attendre l’approche des élections municipales de 2020 pour que la mairie de Roura, dirigée depuis 2008 par David Riché (photo de Une), également président de l’Association des maires de Guyane et président du conseil d’administration de la Mission locale de…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous









Facebook Comments

Leave a Response