Acer Predator Triton 500 : test, prix et fiche technique – Ordinateur Portable

share on:

Le Predator Tritton 500 dispose d’un châssis en aluminium brossé très sobre, voire un peu trop. Le PC adopte en effet un design anguleux et passe-partout, et prend à contre-pied ses concurrents directs qui misent sur leur design. Seule fantaisie du produit, le logo Predator sur son capot arrière. Ce capot arrière, il faut le signaler, est sujet aux traces de doigts bien visibles.

Le design du PC Tritton 500 est sobre.

Le design du PC Tritton 500 est sobre.

Le design sobre du Tritton 500 est également présent sur sa partie clavier sans fioritures, mis à part les grilles d’aération disgracieuses entre le clavier et l’écran. Un ordinateur au design pas inoubliable, mais efficace. Sa seule particularité tient en réalité dans son « form-factor », qui est son épaisseur de 18 mm seulement grâce à sa carte RTX Max-Q. Acer inclut dans son PC le logiciel préinstallé Predator Sense, sorte de hub pour tout ce qui concerne l’aspect gaming du produit. En effet, il servira aussi bien à régler les couleurs du clavier RGB qu’à surveiller la température du processeur et du GPU. Il peut également servir à l’overclocking pour ceux qui aiment avoir la mainmise complète sur leur machine de jeu.

Article recommandé : Labo – Predator Sense : un hub pour les PC gaming d’Acer

Le logiciel Predator Sense permet de gérer le PC Tritton 500.

Le logiciel Predator Sense permet de gérer le PC Tritton 500.

Le clavier se montre excellent, offrant un bon équilibre entre la résistance des touches et une course bien gérée. On regrette cependant la présence d’une colonne de touches à droite de la touche Entrée (pourtant sur deux niveaux, ce qui est idéal). Cette disposition demande un temps d’adaptation pour ne pas appuyer sur ces touches par mégarde. Le trackpad, lui, se veut efficace et répond aux sollicitations de l’utilisateur, sans pour autant être des plus agréables à l’utilisation. La sensation au toucher n’est en effet pas plaisante, et le tout manque souvent de réactivité.

Le clavier du Predator est très bon.

Le clavier du Predator est très bon.

La connectique du Tritton 500 se montre très complète. Il propose ainsi un port USB Type-C 3.1 compatible Thunderbolt, trois USB Type-A 3.1, un port HDMI, un RJ45, un Mini DisplayPort ainsi qu’une prise micro et casque. Seul regret, l’absence d’un lecteur de carte SD, un peu dommage pour ceux qui comptaient télécharger leurs photos dessus.

À l’aide d’un tournevis de précision, il est possible d’ouvrir le PC d’Acer, bien que cela ne serve pas à grand-chose. En effet, Acer a fait le choix de placer tous les composants sous la carte, elle-même collée au châssis. La conséquence est qu’il est tout simplement impossible de changer la RAM ou le SSD. Un véritable défaut pour un ordinateur de jeu qui ne pourra pas évoluer avec le temps.

Le Predator ne permet pas à l'utilisateur de changer la RAM ou le SSD.

Le Predator ne permet pas à l’utilisateur de changer la RAM ou le SSD.

Concernant la gestion de la chauffe, le Tritton 500 ne surprend pas compte tenu de sa configuration. Lors de notre protocole de test habituel (benchmark de Metro Last Light pendant une heure), les grilles d’aération du PC sont montées jusqu’à 50 °C. Un score classique pour ce type de produit. Le bruit dégagé par le PC est relativement élevé, mesuré par nos soins à 51 dB. S’il ne s’entend pas le casque sur les oreilles, il pourrait déranger l’entourage de l’utilisateur. Néanmoins, notons qu’il est possible de jouer avec la gestion de la chauffe et du bruit grâce au logiciel Predator Sense. Au maximum, les ventilateurs émettent une intensité sonore de 56 dB, en revanche, ils font perdre 4 °C au châssis. Cependant, le GPU peut tenir quelques mégahertz de plus, ce qui apporte un tout petit coup de pouce au PC. Ce sera à l’utilisateur de trouver son parfait équilibre.

La consommation du PC se montre, elle, très correcte. Sur le bureau, le PC consomme 60 W et monte à 175 W en jeu. Il ne consomme rien en veille. Ce PC n’est donc pas particulièrement gourmand, mais pas économe en énergie non plus en tenant compte des composants utilisés.





Facebook Comments

Leave a Response