Addis-Abeba : Journée internationale de la traduction, la langue française à (…)

share on:

La Représentation permanente de la Francophonie auprès de l’Union africaine et de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (RPUA) et le Groupe des ambassadeurs francophones (GAF) ont pris part à la célébration de la Journée internationale de la traduction, organisée par la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique (CEA), le 30 septembre 2019 à Addis-Abeba, en présence des Représentants des Etats, de l’Union africaine ainsi que des professionnels du métier de la traduction et de l’interprétariat.

Dans son allocution de bienvenue, la Représentante de la Secrétaire exécutive de la CEA, Aida Opoku-Mensah a rappelé l’importance de cette journée en ce qu’elle a été consacrée par la résolution 71 /288 de l’Assemblée générale des Nations unies du 24 mai 2017. Le Président du Groupe des Ambassadeurs francophones (GAF) et Ambassadeur du Sénégal, Baye Moctar Diop, a rappelé le rôle important des spécialistes de la langue dans le rapprochement des peuples, la coopération, le développement et de la paix dans le monde. Il a ajouté que le GAF œuvre pour l’adoption d’une résolution similaire à celle des Nations unies pour davantage de respect de la diversité linguistique au sein de l’Union africaine. L’Ambassade du Maroc a également délivré un message au nom du Groupe arabe dont elle assure la présidence à Addis-Abeba.

Le Représentant permanent de l’OIF à Addis-Abeba, Boubacar Issa Abdourhamane, a remercié, au nom de la Secrétaire générale de la Francophonie les équipes de la CEA qui ont choisi de mettre la langue française et la Francophonie à l’honneur de cette célébration. Le Représentant de l’OIF a évoqué les enjeux liés à la diversité linguistique dans les Organisations internationales en soulignant la nécessité pour toutes les délégations l’importance de faire valoir leurs propositions dans la langue de leur choix. Il a rendu un vibrant hommage à tous les représentants des métiers de la médiation linguistique (traducteurs, interprètes, réviseurs) qui œuvrent au quotidien dans les organisations internationales.

Cette célébration de la journée internationale de la traduction par l’OIF s’inscrit dans la volonté de la Secrétaire générale de la Francophonie de mobiliser les États et gouvernements membres, les opérateurs et les réseaux de la société civile autour de la langue française, notamment à travers l’éducation de qualité en français, l’usage de cette langue dans le numérique, l’innovation et les sciences et la poursuite des efforts pour en faire une langue d’influence dans les relations internationales. C’est l’objectif du Groupe de travail « Langue française » au sein des Instances de la Francophonie, présidé par Louise Mushikiwabo en personne, et qui vise à centrer la coopération multilatérale sur la valeur ajoutée de la Francophonie et sur son socle, la langue française.







Facebook Comments

Leave a Response