Afrique du Sud : MTN va commercialiser les polices d’assurance de Sanlam sur ses plateformes numériques

0
32

[Digital Business Africa] – Le groupe sud-africain de télécommunications MTN va commercialiser sur ses plateformes digitales les polices d’assurances du groupe de services financiers Sanlam. C’est l’objet d’un partenariat signé entre les deux entités annoncé le 9 juillet 2019 au siège de l’opérateur télécoms. De manière pratique, ce partenariat permettra à Sanlam de proposer ses produits d’assurance sur les applications mobiles, le site Web et les plateformes USSD de MTN.

«Le marché traditionnel de l’assurance est bourré d’intermédiaires dont les courtiers, l’agent et les interactions en face à face ou par téléphone. C’est pourquoi, au fil des ans, Sanlam a investi de manière appropriée dans la fintech des assurances au travers de ses produits actuels », explique le président du groupe Sanlam, Ian Kirk. Il ajoute ensuite que «notre partenariat avec une organisation telle que MTN est une formidable opportunité qui nous permettra de puiser dans ses plus de 30 millions de clients en Afrique du Sud. Ce partenariat signifie que les clients auront la possibilité d’acheter des produits groupés auprès de MTN et de Sanlam, avec l’avantage supplémentaire de disposer d’options de paiement flexibles, par opposition à des paiements mensuels réguliers ».

A travers ce partenariat, MTN, espère dégager un chiffre d’affaires de 19 milliards de dollars au cours des trois prochaines années. Notons que cette aventure dans l’assurance n’est pas la première de MTN. En 2016 déjà, le groupe sud-africain et MMI Holdings avaient annoncé le lancement d’une joint-venture de Micro-assurance à commercialiser sur le continent sous le label « aYo ». A l’époque, l’opérateur annonçait que la mutualisation de l’expertise des deux groupes devrait leur permettre d’intégrer davantage le marché africain et de se poser en acteur incontournable de ce marché en consolidant leur base clientèle.

Ecrit par Jephté Tchemedie

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here