Au Maroc, les femmes renoncent à la plage… par peur du harcèlement

share on:

Par crainte des remarques qu’elles risquent de subir lorsqu’elles portent un maillot de bain, de plus en plus de femmes marocaines fuient les plages du pays. Elles se rendent à la Grande piscine de Rabat, où plus de cinquante vigiles veillent à la tranquillité des locaux.

Pétrifiées, de nombreuses Marocaines ne se rendent plus à la plage par peur de se faire agresser verbalement ou physiquement lorsqu’elles sont en maillot de bain. Elles préfèrent faire de nombreux kilomètres afin de se rendre à la Grande piscine de Rabat pour plus de sécurité. Une soixantaine de vigiles et policiers surveillent les lieux : « Ici, il n’y a pas de harcèlement », a déclaré une femme interrogée par l’AFP. Le bikini est encore loin d’être une tenue totalement entrée dans les mœurs au Maroc. D’après la sociologue Soumaya Naamane Guessous, cette obsession du maillot a débuté à Casablanca dans les années 90, « liée principalement à la propagation des idées salafistes importées de l’étranger. »





Facebook Comments

Leave a Response