Spread the love

Le football Guinéen a retrouvé ses lettres de noblesse depuis le 28 Février 2017, date de l’élection du nouveau comité exécutif de la fédération. Dirigé par Antonio Souaré, ce nouveau comité exécutif a très tôt mis les bouchées doubles afin d’assainir le football guinéen déjà à l’agonie et lui donner un nouveau souffle. Antonio Souaré lance alors l’audit de la gestion de l’équipe dirigeante passée. Rigueur, fermeté et surtout nouvelle méthode de gestion des ressources sont les nouvelles voies ouvertes par le nouveau président de la fédération Guinéenne de Football, Antonio Souaré, et qui doit faire école en Afrique.

Une nouvelle ère s’est donc levée sur le football guinéen depuis février 2017. L’arrivée sans surprise de Antonio Souaré a donné le top de cette nouvelle aventure et surtout remettre sur les rails le sport roi guinéen après quelques années de turbulences. Afin de dresser une voie saine pour son premier mandat, le nouveau comité exécutif de la fédération guinéenne de football diligente un audit sur la gestion de la précédente équipe et qui porte sur la période de Janvier 2013 à Décembre 2016. A la demande de la Fifa, cet audit est réalisé par Price Water House et le rapport déposé à cet effet fait état d’une gestion hasardeuse et catastrophique des ressources.

Du rapport de l’audit : un véritable scandale

Du rapport de l’audit diligenté par le comité exécutif avec à sa tête le Président Antonio Souaré, il ressort que l’ancien comité exécutif de la Féguifoot, dirigé par Salifou Camara alias Super V a manqué de rigueur dans la gestion des ressources accordées au football guinéen notamment en ce qui concerne les fonds FIFA alloués au développement du football. Ainsi, le rapport note clairement et gravement que les montants dépensés, ne correspondent pas aux paiements dans les relevés bancaires des deux comptes dédiés à la FIFA. Les auditeurs relèvent que les dépenses en monnaie locale dépassaient les dépenses effectives telles que présentées sur les bilans financiers de la FIFA du compte observé. Aussi, les deux comptes bancaires dédiés à la FIFA, présentaient des soldes négatifs. Alors qu’en la matière, c’est à dire en ce qui concerne les régulations des Fonds de Développement de la FIFA, selon les règles comptables de la FIFA, il est formellement interdit que le compte bancaire dédié soit à découvert ou présente un bilan négatif.

Plusieurs autres anomalies sont apparues notamment des retraits en liquide effectués à partir du compte dédié à la Fifa avec la seule signature du président de la Féguifoot d’alors Salifou Camara contrairement aux exigences de double signature en termes de mandat de la banque sur le compte dédié.

Par ailleurs, sur les 52 écritures du grand comptable, à propos d’un montant équivalant à 5 milliards 400 millions de francs guinéens, soit 738 mille dollars américains, il a été relevé que dans 8 cas, aucune documentation à l’appui, n’a été fournie, dans 15 cas, des différences de 190 millions de GNF, soit 26 mille dollars américains, ont été identifiées entre les documents de support et les paiements enregistrés dans la comptabilité de l’association membre ; Dans 39 cas, l’Association membre a accordé des subventions aux clubs de foot correspondants à un montant de 920 millions de GNF, soit 128 mille dollars américains, tandis qu’aucun document à l’appui, n’a été transmis afin de confirmer les fins prévues de la dépense ; Et plus enfin, dans 28 cas, les documents de support étaient des copies (représentant 750 millions de GNF, soit 104 mille dollars américains). Les documents originaux n’étaient pas disponibles.

Des personnes incriminées

Ce rapport très accablant incrimine trois personnes notamment l’ancien Président Salifou Camara Super V, l’ancien secrétaire général, Ibrahima Barry Blasco et l’ancien financier Aboubacar Soumah Morthon. Une plainte a été régulièrement portée par la Fédération Guinéenne de Football au niveau de la Police Judiciaire pour « faux, usage de faux, détournements et abus de confiance  » contre les trois personnes. Deux d’entre elles, c’est à dire l’ancien secrétaire général, Ibrahima Barry Blasco et l’ancien financier Aboubacar Soumah Morthon ont été souvent entendus par les enquêteurs de la police judiciaire. L’ancien président, Salifou Camara Super V, lui, a refusé de répondre aux convocations avant de clandestinement quitter la Guinée.

Par rapport à cette situation de fuite, la Police Judiciaire a saisi le procureur de la république et ce dernier a commis un juge d’instruction. Le juge d’instruction après avoir écouté les deux présents à Conakry et examiné les éléments d’accusation a décidé de les interdire de sortie du territoire national et confiscation des documents de voyage, un mandat dépôt à l’encontre de l’ancien secrétaire général Ibrahima Barry Blasco et de l’ancien financier Aboubacar Soumah Morthon et surtout un mandat d’arrêt international contre Salifou Camara Super V, en fuite. Le 15 Octobre 2017 dernier, Antonio Souaré reçoit le soutien de tous les clubs de Ligue 1 et 2 du National et de plusieurs personnalités qui ont affiché leur colère et indignation face aux scandaleuses révélations fonctionnelles et financières contenues dans le rapport d’audit. Il a été demandé au nouveau comité exécutif d’avoir plus de rigueur et de fermeté dans la gestion des ressources allouées au football guinéen par la Fifa.

La fermeté de Antonio Souaré, une école

Le président Antonio Souaré n’entend pas baisser les bras devant une telle gestion catastrophique des ressources mis à la disposition de la Feguifoot. Ces fonds de la Fifa qui sont destinés à la promotion et au développement du football en Guinée ont malheureusement été utilisés à d’autres fins. Ceci explique la fermeté de Antonio Souaré dans la suite à donner à ce dossier. L’ambition du nouveau comité exécutif étant très noble, il s’agira à Antonio Souaré et à toute son équipe de faire oublier cette sombre page de l’histoire du football guinéen et ainsi bénéficier d’une nouvelle confiance des instances internationales. Pour preuve, la visite de la Secrétaire Générale de la Fifa, Mme Fatma Samoura les 14, 15 et 16 Août derniers en dit long sur l’importance de la nouvelle vision donnée par Antonio Souaré au football guinéen et du soutien de la Fifa aux reformes.

Début Novembre 2017, le président Antonio Souaré accueille le nouveau président de la Confédération Africaine de Football, Ahmad Ahmad à Conakry qui, à son tour est venu soutenir le comité exécutif de la Féguifoot. Toutes ses visites donnent une grandeur à l’immense tâche du nouveau comité exécutif qui, mois d’un an après son installation a redonné une confiance totale. Il ne peut en être autrement puisque Antonio Souaré, véritable manager, imprime ainsi son empreinte surtout en matière de gestion des fonds alloués au développement et à la promotion du football. Ayant mis de côté tout sentimentalisme, Antonio Souaré est désormais tourné vers le décollage du football guinéen surtout que le pays a été désigné pour organiser la Coupe d’Afrique des Nations 2023.

La rigueur et la fermeté dans la gestion de ce dossier relatif à l’audit de Feguifoot version Salifou Camara doit faire école en Afrique et Antonio Souaré peut être fier d’avoir ouvert la voie. D’importants moyens sont mis à la disposition du football africain par la Fifa et la gestion faite devra être saine et profitable aux jeunes talentueux qui émergent en Afrique. Antonio Souaré l’a si bien compris et cela explique bien les nombreux investissements actuels au niveau du football guinéen qui connaîtra un envol plus fort d’ici la Coupe d’Afrique des Nations 2023 qui aura lieu en Guinée.

Source: mediaspaixsport.org

GUINEEMAIL.COM est un site d'information en continu sur la Guinée et le Monde. Il a été fondé en Guinée. C'est l'une des meilleures sources d'info et d'actu en Guinée. Retrouvez les analyses, les scoops, les informations, les actualités, les statistiques, les interviews, les vidéos, les photos, les audio et tout ce qu'il vous faut. Guinéemail.com ou informer autrement! contact@guineemail.com