Comment le New York Times veut utiliser la blockchain pour lutter contre les fake news

share on:

Le groupe de presse américain; New York Times Company, prévoit d’utiliser la blockchain pour lutter contre l’utilisation et la propagation des fake news.

Révélé pour la première fois en mars, le News Provenance Project est mené par l’équipe de R&D du New York Times pour explorer «des moyens de rendre les origines du contenu journalistique plus claires pour le grand public». 

En collaboration avec IBM Garage, ils utilisent Hyperledger Fabric pour garantir l’authenticité des fichiers numériques, tels que les photographies de presse. 

Le News Provenance Project est actuellement dans sa première phase qui devrait durer jusqu’à fin 2019. Il vise à produire un PoC  (Proof of Concept) sur le photojournalisme, afin de démontrer comment ce système pourrait fonctionner à grande échelle.

Stockage et partage de métadonnées sur la blockchain

Dans le cadre de la PoC, ils créent «un système de stockage et de partage de métadonnées contextuelles» dans les médias, que ce soit via images ou vidéos, relayés par les agences de presse.

Le News Provenance Project souhaite créer un mécanisme de distribution fiable pour lutter contre les manipulations et  renforcer la confiance des utilisateurs dans les médias.

Le projet a pour objectif de rendre la plate-forme disponible pour des publications de tailles variées. Le NYT reviendra vers nous les mises à jour du projet, ce qui aboutira à un rapport à la fin du projet pilote.

Lire l’article original sur The Blockchain Land  

Crédit image : @newsprovenanceproject.com





Facebook Comments

Leave a Response