Coronavirus : « Les mois de juin, juillet et Août seraient cruciaux. On a à faire à une créature liée au froid.», dixit Mr Sano.

share on:

Alors que l’Afrique reste le seul continent très peu touché par le Covid-19, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, lance un pavé dans la marre en appelant l’Afrique (subsaharienne) à « se réveiller » et à « se préparer au pire » face à la propagation de la pandémie, mercredi 18 mars.

Connu pour sa capacité d’analyse dans les débats sur Facebook, voici l’analyse de Mr Sano Abdoulaye concernant la genèse et la mise en garde de l’OMS vis-à-vis de l’Afrique.

 

Tout le monde s’étonne du fait que la maladie n’est pas encore aussi répandue en Afrique qu’ailleurs dans le monde ?

Selon le dernier bilan de l’AFP du vendredi à 19h U.T, le nombre total des cas testés positifs au coronavirus pris en charge s’élevait à plus de 907 dans toute l’Afrique, pour 23 décès. Ce qui prouve à suffisance que le continent est très bien touché par ce fléau. Par contre, je ne suis pas d’accord qu’il faut attendre des dizaines ou des centaines de milliers de cas pour pouvoir dire que notre continent est en fin touché. Non !

 

Comment vous vous analysez la genèse de ce virus ?

La genèse de la Covid-19 est chinoise, si l’on se réfère au premier cas. Par contre si l’on l’analyse les situations récentes de chaque pays, la genèse de ce virus est un peu confuse depuis un moment maintenant.

 

Pourquoi ?

Tout le monde pointe la Chine du doigt. Ce qui est une évidence d’ailleurs. Parce que, c’est eux qui l’ont découvert entre fin novembre et début décembre 2019 à Wuhan, en Chine centrale, avant que chaque pays parle de son propre cas. C’est pourquoi, ce que moi je trouve très difficile à comprendre reste le fait que la plupart des contagions en dehors de la Chine soient attribuées à des passagers en provenance de la Chine au lendemain de la découverte. Bon jusque là aussi ce n’est pas compliqué. Mais là où les choses se compliquent un peu pour moi, c’est le fait que les gens prenaient des avions qui présentent 407 à 538 sièges, en moyenne 472 sièges. Le A380 d’Air France par exemple peut embarquer jusqu’à 538 passagers en disposition 3 classes, dont 449 sièges en classe économique, (selon wikipedia). D’après le Figaro, l’aéroport de Paris-Charles de Gaulle a enregistré en 2016 un trafic avec la Chine en progression de 3% avec 1,9 million de passagers, en dépit d’un contexte défavorable lié aux attentats à Paris. Vous voyez, rien qu’avec la France, c’est plus qu’une moyenne de 150.000 passagers par mois en provenance de la Chine. Or, la progression en dehors de la Chine m’a semblé lente voire inexistante pendant la période « information zéro ».

 

Entrons maintenant dans le vif du sujet. Le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus, appelle l’Afrique (subsaharienne) à « se réveiller » et à « se préparer au pire ».

Alors que l’hiver s’annonçait à grand pas dans l’hémisphère nord, les premiers symptômes de la Covid-19 se faisaient signaler officiellement en Chine le 14 décembre 2019. Puis à grande vitesse un peu partout dans le monde sauf dans les zones à chaude journée comme l’Afrique subsaharienne confrontée actuellement à un été qui dure plus longtemps (6 mois contre 3 dans le nord). Ce qui pourrait laisser sous-entendre ici qu’on a à faire à une créature liée au froid. De ce fait, je suis entièrement d’accord avec le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’Ethiopien Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Parce que, bientôt la fin des chaudes journées  de la saison sèche dans l’hémisphère sud. Ce qui pourrait peut-être aggraver la propagation du virus. Vous savez avec la saison des pluies, les températures baissent et on commence déjà à remarquer la tendance de l’augmentation du nombre de cas au fur et à mesure que le mois d’avril s’approche. Donc, les mois de juin, juillet et Août seraient cruciaux voire plus critiquent pour l’épidémie de coronavirus en Afrique au sud du Sahara.

Toutes nos installations sont des installations qui sont montées de toutes pièces. Nous ne sommes pas prêts face au grand danger si jamais le calendrier est respecté. Nous sommes des gens qui ont toujours manqué de tout, personnel, médicament et équipement.

 

Alors, l’Afrique doit faire comment pour éviter tout problème?

Selon l’expérience, contagieuse ou pas, aucune maladie n’a encore été vaincue par des mesures de quarantaine dans n’importe quel endroit du monde. Vous savez, la quarantaine c’est pour gagner du temps pour les chercheurs du vaccin ou bien les médecins traitants, mais pas pour vaincre. Le salut de l’Afrique subsaharienne doit venir de l’Asie. Oui! L’Afrique qui n’a aucun problème avec la Chine doit chercher à obtenir le surplus d’équipement qu’il pourrait avoir pour lutter contre l’épidémie.

Je demande au peuple aussi de se montrer responsable et discipliné. De toujours nettoyer avant de désinfecter . Aussi de toujours garder les endroits de la maison et des bureaux à chaud. La santé est une affaire personnelle avant toute intervention Étatique liée à des mesures d’hygiène.

Merci

Facebook Comments

Leave a Response