June 22, 2018

La 21e édition de la coupe du monde organisée par la Russie, débute ce jeudi, 14 juin 2018. Ils sont 32 pays, qui prennent part à ce rendez-vous du cuir-rond mondial. Parmi ces pays participants, l’Afrique est représentée par cinq pays à savoir, le Sénégal, le Nigeria, l’Egypte, le Maroc et la Tunisie. Ces représentants africains, sont logés dans des poules qualifiés difficiles par le chroniquer et consultant sportif, Thierno Saidou DIAKITE. Selon lui, ils ont peu de chance d’affranchir le premier tour. Il a fait cette annonce lors d’une interview qu’il a accordée à notre reporter. Lisez l’entretien.

Stade 28.com: bonjour monsieur Thierno Saidou DIAKITE.
Thierno Saidou DIAKITE: bonjour.

Stade 28.com: monsieur DIAKITE, la coupe du monde Russie 2018 débute ce jeudi avec 32 équipes dont 5 africaines. D’une manière générale, comment vous voyez ces équipes africaines quant leurs progressions dans la compétition ?
Thierno Saidou DIAKITE: à mon avis, le tirage au sort n’a pas été clément pour les équipes africaines. Parce ce que vous savez pour se qualifier au second tour, il faut occuper les deux premières places de la poule. Et malheureusement pour nous, nos représentants sont dans des groupes où il y’a deux places, pour 4 équipes. Alors, comment faire pour s’intégrer dans une place qualificative. Je ne doute pas de la valeur de nos représentants le Sénégal, le Nigeria, la Tunisie, le Maroc et l’Egypte. Mais, il faut être réaliste. Ça va être très difficile, parce que les adversaires de nos représentants, c’est des pays qui sont vraiment bien coachés sur le plan international. Ça va être très difficile.

Stade 28.com : donc, vous voulez dire par là que les équipes africaines sont mal parties ?
Thierno Saidou DIAKITE : rire, disons pas mal parties, mais elles n’ont pas tellement de chance passer au second tour.la seule équipe que je vois et qui est sur une très bonne dynamique, c’est le Maroc. Vu le palmarès du pays sur les matches amicaux avec un nul et quatre victoires, le Maroc est sur une très bonne dynamique. Il y’a aussi le Nigeria, qui a un bon groupe et une équipe jeune. Mais, ça va être très difficile.

Stade 28.com : et pourtant, le Sénégal qui participait pour la première fois en coupe du monde 2002, a battu la France qui était l’équipe championne à l’époque. Est-ce qu’on peut espérer le même exploit de la part de cette équipe ?
Thierno Saidou DIAKITE : à ce niveau, vous m’amenez à faire une petite comparaison entre l’équipe de 2002 et celle de 2018. Figurez-vous, l’équipe de 2002, c’était une équipe complète dans toutes ses lignes et il y’avait des joueurs de caractère. Si vous prenez El Hadji DIOUF, Aliou CISSE, actuel sélectionneur, Khalil FADIGA et tant d’autres, c’était des grands joueurs qui pouvaient manger du lion, comme on aime le dire. Cette année, l’équipe n’est pas mal. Collectivement, ils sont en place avec un Sadjo MANE et les autres. Mais, je pense que celle de 2002, elle est supérieure à cette équipe de 2018.

Stade 28.com : et l’Egypte qui revient après 20 ans ?
Thierno Saidou DIAKITE : oui, l’Egypte qui revient après 20 ans. C’est une équipe très solide, défensivement, encaisse très peu de buts et elle va jouer avec le plus vieux gardien de but du monde Al HADARI qui a ses 45 ans, Mohamed SALAH peu diminuer et je pense que sa blessure va affecter le rendement du collectif.

Stade 28.com : on va rester avec le même joueur qui n’est autre que Mohamed SALAH. beaucoup veulent voir aujourd’hui Mohamed SALAH prendre part à la première sortie de l’Egypte. Une situation que je qualifie de risque, puisque les pharaons ont trois matches à jouer pour le premier tour, il peut jouer les deux derniers matches, si sa santé n’est pas encore au top.
Thierno Saidou DIAKITE : votre analyse est très pertinente et je la partage. Mohamed SALAH se relève de la blessure. Il a suivi un traitement spécial et le premier match de l’Egypte, c’est le vendredi contre l’Arabie Saoudite. A mon avis, c’est une équipe prenable, si l’entraineur met en place une tactique payante. Je pense que sans SALAH, ils peuvent faire le résultat, parce qu’ils ont longtemps joués ensemble. Et c’est un risque parce que, il y’a la Russie, le pays organisateur et l’Uruguay, qui est considéré comme l’équipe favorite de cette poule. Donc, je pense qu’il faut mieux manager SALAH pour ce premier match d’ouverture, et le lancer contre la Russie et l’Uruguay, qui sont des gros clients.

Stade 28.com : cette fois-ci, on va s’intéresser à la coupe du monde proprement dite. Il y’a plusieurs équipes qualifiées favorites telles que le Brésil, l’Allemagne, l’Argentine, l’Espagne, la France etc, si on vous demandait d’attribuer le trophée à l’une des ces équipes, à laquelle vous allez donner ?
Thierno Saidou DIAKITE : mon équipe favorite naturelle, serait le Brésil, parce que depuis Dunga a été remplacé, maintenant, le Brésil joue, comme le vrai Brésil. C’est-à-dire, c’est la Samba. Le football du spectacle et le football efficace. Et en deuxieme position, peut etre, je placerais l’Allemagne, qui est championne en titre.

Stade 28.com : vous parlez du Bresil comme l’équipe favorite, mais moi, je suis un peu inquiet puisque depuis que j’ai commencé à regarder cette formation, elle n’a jamais eu une qualification facile comme cette fois-ci. Elle a été la première équipe à se qualifier à part l’équipe organisatrice et elle a gagné toutes ses rencontres amicales. Ce ne pas inquiétant pour vous ?
Thierno Saidou DIAKITE : ce palmarès incite un peu à un accès de confiance. Et c’est dangereux pour une compétition. Lorsqu’on s’engage avec un accès de confiance, c’est dangereux, on se retrouve avec une désillusion. Peut être l’entraineur brésilien a une expérience et les joueurs aussi, sont conscients, parce qu’ils ont été humiliés chez eux au Brésil par l’Allemagne en demi-finale. Donc, ils sont intérêt de se réconcilier avec non seulement le public, mais aussi avec des nombreux admirateurs qu’ils ont dans le monde entier. Je pense qu’avec ces deux paramètres, ils vont faire attention pour aborder les matches dans les sérénités pour aborder le premier tour et se qualifier éventuellement en finale.

Stade 28.com : cette question me parait être pertinente. En quelle année vous avez commencé à regarder les matches de la coupe du monde ?
Thierno Saidou DIAKITE : rire, bon, pour être franc, c’est en 1970 que j’ai commencé à m’intéresser à la coupe du monde. Et c’était le match entre le Brésil et l’Angleterre retransmis par le feu Aboubacar KANTE. C’est le Brésil qui a remporté.

Stade 28.com : quelle est la coupe du monde qui vous a beaucoup marqué?
Thierno Saidou DIAKITE : la coupe du monde qui m’a beaucoup marqué, est celle de 1994 aux Etats-Unis, parce que j’ai failli même tomber malade quand le Nigeria a été éliminé de la compétition par l’Italie. Et depuis ce jour, j’ai décidé de ne plus supporter une équipe en tant que supporter, je vais suivre les matches en tant qu’observateurs.

Stade 28.com : ce que veut dire que parmi les 32 équipes, vous n’avez pas une équipe préférée ?
Thierno Saidou DIAKITE : non, j’ai un penchant un peu pour le Nigeria, parce que j’ai été impressionné par ce pays, le football qu’il produit et les performances qu’il réalise dans toutes les catégories confondues.

Stade 28.com : merci monsieur Thierno Saidou DIAKITE
Thierno Saidou DIAKITE : c’est à moi de vous remercier .

Propos recueillis par M.KABA
STADE20.COM

Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde.

No Comments