Démembrements de la CENI : le PGRP conteste la clé de répartition du quota de l’opposition

La répartition du quota affecté à l’opposition guinéenne, dans le cadre de la composition des démembrements de la CENI, vient réveiller les vieux démons.

Plusieurs partis, ayant participé aux deux dernières élections nationales et locales, dénoncent la façon dont cette répartition a été faite.

C’est le cas du Parti Guinéen pour la Renaissance et le Progrès (PGRP), qui réclame des membres dans plusieurs préfectures et localités du pays.

Sur la base des législatives, l’honorable Alpha Ibrahima Sila Bah, indique que son parti a un député national et des conseillers au niveau des préfectures de Boké, Boffa, Dalaba, Labé, Pita, Beyla et Siguiri.

Donc, le PGRP aurait droit à des représentants dans les démembrements de la CENI.

Et sur la base des communales, il rappelle que le PGRP a des conseillers à Dalaba-centre et à Kebaly.

A Pita, il a des conseiller dans les sous-préfecture de Bourouwal Tappé, Timbi-Madina, Timbi Tounni et Doghol Touma.

Alpha Ibrahima Sila Bah, estime donc, qu’il est inadmissible que sur les 62 membres des démembrements de la CENI à Pita, l’UFDG s’arroge 60 postes, alors que son parti et le BL n’en ont qu’un chacun.

Abdourahamane Diallo

Auteur et Source de l’article: Mosaiqueguinee.com

Facebook Comments

Leave a Response