Depuis l’hôpital, le père de Rina Shnerb assure que « nous allons triompher »

Des centaines de personnes se réunies vendredi pour l’enterrement de Rina Shnerb, une jeune israélienne tuée dans une explosion terroriste en Cisjordanie dans la matinée. Son père, qui a été blessé dans l’attentat, tout comme son frère, n’a pas pu assister aux funérailles s’est exprimé par téléphone.

« Nous tentons d’être forts, ici, dans la Terre d’Israël, du peuple d’Israël et Rina y croyait. Notre réponse aux meurtriers est que nous sommes forts et que nous allons triompher », a déclaré le rabbin Eitan Shnerb.

Eitan Shnerb, le père, et Dvir, le frère de 19 ans, ont été blessés dans l survenue aux abords d’une source naturelle située aux abords de l’implantation de Dolev, en Cisjordanie. Rina Shnerb a rapidement succombé à ses blessures mais les deux hommes ont été hospitalisés dans un état grave.

« Nous sommes dans une guerre d’amour contre haine, d’espoir contre désespoir. Nous sommes ici pour accompagner nos biens-aimés », a déclaré Eli Weissberg, l’oncle de Rina, à l’enterrement qui s’est déroulé à Lod.

Weissberg a déclaré qu’Eitan Shnerb, un rabbin, lui avait demandé de faire passer le message que l’enterrement soit un moment empreint de messages d’amour.

Il « nous a demandé de ne parler que de la force et de l’amour que nous avons et de la formidable nation que nous avons, dans cette superbe terre qui est la nôtre », a dit Weissberg.

Rina Shnerb, 17 ans, tuée dans une explosion terroriste en Cisjordanie,le 23 août 2019. (Autorisation de la famille)

Avant le début de l’enterrement, Eitan Shnerb a parlé avec le Premier ministre Benjamin Netanyahu par téléphone, depuis son lit d’hôpital.

« Avec l’aide de Dieu, nous en sortirons renforcés », a déclaré Shnerb.

Il a ensuite pris la parole par téléphone.

A gauche, la mère de Rina Shnerb, 17 ans, tuée dans une explosion terroriste en Cisjordanie,le 23 août 2019, pendant l’enterrement, à Lod. (Crédit : Jack Guez/AFP)

Yair Revivo, le maire de Lod, a souligné que le lieu où l’attentat s’est produit portait le nom de Dani Gonen, un résident de Lod tué dans une fusillade terroriste quatre ans plus tôt, au même endroit.

« Une jeune fille charmante et gracieuse, qui voulait juste se baigner par une journée d’été avec sa famille dans la source », a-t-il dit durant son éloge funèbre.

Shnerb fréquentait le lycée pour filles religieux de Lod et était monitrice au mouvement de jeunesse Bnei Akiva, selon le quotidien Haaretz.

« Rina était une fille joyeuse et gentille, agréable, chaleureuse, énergique. La fille la plus gentille qui puisse être », a décrit Naamah Frankel, une amie de la famille au journal.

Selon Shmulik Shinhav, un autre oncle de Rina, Eitan Shnerb a tenté de soigner ses enfants sur place, en dépit de ses propres blessures.

« Eitan est secouriste, il a tenté de réanimer Rina », a raconté Shinhav aux journalistes devant l’hôpital.

Shinhav a ajouté qu’Eitan Shnerb a utilisé ses tzitit, un vêtement rituel juif à franges, pour tenter de stopper l’hémorragie chez son fils Dvir.

« Avec ses tzitzit, il a fait un garrot pour tenter d’arrêter [les saignements causés par] les éclats à sa main », a-t-il dit.

Les soldats israéliens montent un barrage dans le cadre des recherches visant à retrouver des terroristes ayant placé une bombe près de l’implantation israélienne de Dolev, en Cisjordanie, le 23 août 2019 (Crédit : Armée israélienne)

Il a également réussi à appeler une ambulance.

Plus tôt cette année, Eitan Shnerb avait été salué par l’armée car il avait aider à déjouer un attentat dans une implantation de Cisjordanie, en tant que rabbin dans une brigade de réservistes de Tsahal.

Alors qu’il vérifiait le erouv, (les clôtures permettant le transport d’objets en extérieur pendant Shabbat, selon la loi juive orthodoxe), Shnerb a repéré deux Palestiniens aux abords de Har Bracha, et a alerté des soldats. Ces derniers ont ouvert le feu sur l’un des deux suspects et ils ont été arrêtés. Ils étaient en possessions d’un couteau et d’un pistolet, selon le site Ynet.

Selon l’armée, un dispositif explosif improvisé a été utilisé dans l’attentat. Il est impossible de dire pour le moment si la bombe a été jetée en direction de la famille ou si elle a été installée auparavant et activée au moment où le père et ses deux grands enfants se sont approchés.







Facebook Comments

Leave a Response