Des astronomes ont repéré de puissantes ondes radio dans la Voie lactée

Des chercheurs canadiens ont repéré d’impressionnantes ondes radio lors de l’été 2018, relate Engadget. Elles avaient une énergie 25M de fois supérieure à celle du soleil, dès lors des difficultés techniques se sont présentées pour en capter toutes les informations possibles.

Les chercheurs ont sûrement dû être impressionnés quand ils ont détecté ces mystérieuses et incroyablement puissantes ondes radio en provenance de la Voie lactée. Mais ils ont déjà eu de la chance de pouvoir les repérer grâce au gigantesque télescope CHIME (Canadian Hydrogen Intensité Mapping Expriment). Au total, ce sont 13 rafales radio différentes qui ont été détectées, dont 6 provenaient du même endroit. Une galaxie située à 1,5 milliard d’années-lumière.

Chacune des salves représentait environ 25 millions de fois l’énergie de notre bien-aimé soleil, et elles ont été captées aux fréquences les plus basses (400MHz et 800MHz). Les scientifiques les ont enregistrées durant une période de trois semaines l’été dernier. Entre juillet et août 2018. À ce moment là, CHIME n’était pas encore pleinement opérationnel, ce qui suggère qu’il y’avait encore davantage de choses à découvrir.

On ignore encore ce qui peut provoquer ces ondes. Elles pourraient être le résultat des actions de magnétars (des étoiles avec un énorme champ magnétique) ou d’étoiles à neutrons qui tournent rapidement et se sont fortement magnétisées. Quelle que soit l’origine de ces « secousses radio », leur détection pourrait fournir des informations précieuses. À vrai dire, c’est déjà le cas, puisque c’est seulement la deuxième fois qu’on capte une rafale radio répétée. Cherry Ng, une chercheuse de l’Université de Toronto, a déclaré que des informations supplémentaires sur les électrons et les champs magnétiques pourraient aider à déterminer l’origine des ondes.

De gigantesques secousses radio ont été entendues dans la Voie lactée, on suppose qu'elles sont le fruit d'un magnétar ou d'une étoile à neutrons
Représentation artistique d’un magnétar © ESO/L. Calçada

Une seule est chose quasi certaine, ces ondes radio ne seraient en réalité pas si inédites. Le fait que le tout jeune CHIME puisse en avoir déjà capté 13 signifie probablement qu’elles sont fréquentes. Nous ne les avions sûrement juste pas remarquées jusqu’à présent. Soyons patients, l’évolution des technologies d’imagerie satellite devrait nous permettre d’aller les étudier de plus « près » d’ici quelques années.



Source https://siecledigital.fr/

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here