Des dons du Horoya AC et des projets au Cameroun

share on:


L’agent camerounais Yannick HAPPI (sur nommé HAPPI ETO’O) est un ami de longue date du Horoya AC. C’est pourquoi il appartient à la famille des « rouge et blanc ». Tout récemment, il a fait un don aux démunis du Cameroun au nom du Horoya AC. Pour en savoir plus, nous l’avons interrogé sur ses activités.

– Vous avez fait un don au nom du Horoya AC, dites- nous pourquoi ?

Aujourd’hui le Horoya AC  est un club  respecté, c’est une vitrine regroupant des joueurs de plusieurs  nationalités. C’est un club qui m’a adopté. Faisant  partie de cette grande  famille et par rapport à ce que j’ai déjà  fait avec ce club –  l’envoi des coaches et joueurs – j’ai voulu agire. Chaque fois que je viens au Cameroun, j’ai l’habitude de faire des dons. Ma proposition de faire un geste au nom du Horoya a été bien saluée par le président  Soufiane SOUARE et le propriétaire qui m’ont accompagné, étant eux-mêmes sensibles au problème des démunis.

– Quel est le contenu de ce don ?

Vous savez, si tu  as bien mangé ou que tu es habillé et que tu vois un voisin qui souffre du manque de nourriture ou de vêtement, je crois qu’il est important de lui donner un coup de main. Nous avons fait un don alimentaire et de vêtement  (sacs de riz, bidons d’huile et des habits). Il fallait  montrer au Cameroun cette autre philosophie que prône l’institution Horoya AC. Car  depuis l’avènement du propriétaire, c’est toute l’Afrique qui parle de son club.

– Votre regard sur le projet du HAC ?

Je crois que le projet du Horoya AC est consistant grâce aux  canaux de communication, on suit les matches de par le monde, CIS TV et le web, c’est pourquoi on doit remercier le propriétaire puisque nous suivons tous les matchs du Horoya AC sur cette chaine. Quand j’ai parlé ce projet à M. Soufiane SAOURE il a été très ravi de le savoir, et par après il m’a accompagné dans ce sens. Avec Francis  DIPITA, qui a fait un très bon temps ici, remportant beaucoup de trophées, le HAC nous montre qu’il a aussi une fibre camerounaise.

– Vos perspectives ?  

Mon objectif c’est toujours d’aider ce club de cœur à  grandir. Pendant les vacances, je préconise l’organisation d’un match de  gala au Cameroun, où le HAC va  habiller tout le stade avec ses couleurs. Ce gala sera organisé entre des professionnels camerounais et les meilleurs joueurs  du championnat local,  avec possibilité de faire participer 2 à  3  Matamkas. Mon autre souhait, lors de ce gala, est de voir le président Soufiane présent ce jour-là au stade du match .C’est le principal projet que je tiens à réaliser  pour une nouvelle fois  montrer les liens entre le peuple camerounais et Horoya AC. Les Camerounais sont reconnaissants, avec tout ce que DIPITA EBELE a fait avec le champion de Guinée…

– Votre regard sur le Horoya AC ?

Moi je crois que le Horoya AC, vu ce qu’on l’a vu faire dans le passé, doit maintenant franchir un nouveau cap, bien que ce ne soit pas facile. Surtout avec les moyens qu’ils mettent. la venue d’une star comme BANCE par exemple, est un signal fort. Cela prouve que le club a l’ambition d’aller au sommet en C1 ou C2. Maintenant qu’il est éliminé en C1 , il est impératif et primordial pour tous les acteurs de se donner la main pour aller le plus loin possible en C2.

 





Source : HAC

Facebook Comments

Leave a Response