Des «tortionnaires» migrants en Libye arrêtés en Italie | Nouvelles

La police italienne a arrêté lundi trois personnes accusées d'enlèvement, de torture et de trafic de personnes dans l'espoir de quitter la Libye pour l'Europe.

Un homme de 27 ans originaire de Guinée et deux Egyptiens âgés de 24 et 26 ans ont été arrêtés. en garde à vue dans un centre de détention de Messine, en Sicile, après que la police eut recueilli le témoignage d'autres migrants

selon les témoins

Les personnes interrogées ont déclaré avoir été torturées et battues et avoir vu d'autres prisonniers mourir, a déclaré la police.

La Libye, malgré le chaos et les conflits qui ont éclaté depuis le soulèvement de 2011 contre le dictateur Mouammar Gaddafi, est restée une voie de transit importante, en particulier pour les personnes originaires d'Afrique subsaharienne.

Selon les chiffres de l'Organisation internationale pour les migrations publiés en juillet, au moins 5 200 personnes dans des centres de détention officiels en Libye, souvent dans des conditions épouvantables.

Des milices libyennes à Tripoli profitent du trafic d'êtres humains

Il n'existe pas de chiffres concernant le nombre de personnes détenues dans des centres clandestins gérés par des trafiquants d'êtres humains, qui les torturent brutalement pour les juger extorquer de l'argent à leurs familles.





Facebook Comments

Leave a Response