Élections européennes : les premiers résultats donnent le Rassemblement national en tête, EELV troisième

Bureau de vote à Henin-Beaumont, le 26 mai 2019, lors des élections européennes. REUTERS/Pascal Rossignol

D’après les premières estimations données par Ipsos/Sopra Steria à 20h, le Rassemblement national est en tête de ces élections européennes avec 23,2% des voix. Il est suivi par l’alliance LREM-MoDem à 21,9% et Europe Ecologie-Les Verts qui créé la surprise avec à 12,8% des voix. Les Républicains déçoivent avec 8,3% des voix. La France insoumise réalise un score de 6,7%, tout comme la liste PS-Place publique. L’estimation de l’institut Ifop Fiducial donne des résultats légèrement différents : 24% pour le Rassemblement national, 22,5% pour LREM-MoDem, 13% pour EELV, 8% pour Les Républicains, 6,5% pour la liste PS-Place publique et 6,3% pour La France insoumise.

En France, le taux de participation aux élections européennes ce dimanche devrait être nettement supérieur à celui observé lors du précédent scrutin. Il s’établissait en effet à 43,29% à 17h, en hausse de plus de 8 points par rapport aux élections de 2014 (35,07%), d’après les chiffres du ministère de l’Intérieur. Le Parlement européen estime le taux de participation en hausse d’environ 9 points pour 27 Etats membres (hors Royaume-Uni) à 51% des inscrits contre 42,61% en 2014. Pour l’ensemble des 28 Etats membres, ce taux s’établirait de 49 à 52%, au plus haut depuis vingt ans. 

En Allemagne, les Verts ont doublé leur score de 2014, arrivant en seconde position derrière les conservateurs de la CDU/CSU, selon un sondage à la sortie des urnes. Avec 22% des voix, le parti écologiste s’impose comme le premier rival du parti de la chancelière Angela Merkel et ses alliés bavarois, qui terminent certes en tête avec 28% mais accusent un recul de huit points par rapport aux élections européennes de 2014. La chute est encore plus sévère pour leurs partenaires au sein de la coalition gouvernementale, les sociaux-démocrates du SPD, qui perdent 12 points à 15,5%. Le parti anti-immigration Alternative pour l’Allemagne (AfD, extrême droite) gagne de son côté près de 3,5 points mais il plafonne à 10,5%. 

En Grèce, ce sont les conservateurs du parti Nouvelle démocratie qui ont remporté les élections européennes aux dépens du parti de gauche Syriza du Premier ministre Alexis Tsipras, d’après un sondage sortie des urnes effectué par cinq chaînes de télévision privées. L’enquête crédite Nouvelle démocratie de 32 à 36% des voix contre 25 à 29% pour Syriza, au pouvoir depuis 2015. Des élections législatives doivent avoir lieu en Grèce en octobre de cette année au plus tard.

En Espagne, les socialistes du président du gouvernement Pedro Sanchez ont remporté les élections, selon un sondage de l’institut GAD3 pour le journal ABC. Le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) remporterait 18 sièges, contre 14 dans le Parlement sortant, alors que les conservateurs du Parti populaire enregistreraient un net recul, avec 11 à 12 élus contre 16 dans le Parlement sortant. Le parti d’extrême droite Vox obtiendrait ses premiers sièges d’eurodéputés, quatre ou cinq selon le sondage. Ciudadanos (centre) effectuerait un bon score, avec huit sièges contre deux en 2014. Les indépendantistes catalans Carles Puidgemont et Oriol Junqueras seraient élus, d’après GAD3.

Les députés européens sont élus pour cinq ans au scrutin proportionnel à un tour. Seules les listes obtenant au moins 5% des suffrages auront accès à la répartition des sièges, attribués selon la règle de la plus forte moyenne.


Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi :
Élections européennes : ces choses que l’Union européenne a apportées dans notre quotidien

VIDEO: Tyra Banks vous explique comment demander une augmentation







Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here