Malgré les accusations de manipulation des votes par des représentants de l’administration et de la CENI, les résultats provisoires des élections communales du 04 février 2018, publiés par les cinq commissions administratives de centralisation des votes (CACV) de Matoto, Matam, Kaloum, Dixinn et de Ratoma révèlent que le RPG arc-en-ciel a été lamentable dans cette compétition électorale.

"Sur un total de 193 conseillers à élire dans les cinq communes de la capitale, Conakry, le parti du président Alpha Condé n’a pu totaliser que 57 conseillers (14 à Matoto, 14 à Matam, 14 à Dixinn, 8 à Ratoma et 7 à Kaloum) ! Alors que son principal adversaire (UFDG) s’est offert 69 places (29 à Ratoma, 14 à Matoto, 13 à Dixinn, 9 à Matam et 4 à Kaloum)".

De son coté, l’UFR essaie toujours de garder la troisième place avec un total de 21 sièges (7 à Matoto, 7 à Matam, 5 à Kaloum, 2 à Ratoma et zéro à Dixinn). Et, les 46 places restantes ont été partagés entre les candidats indépendants et les autre partis politiques dont certains se sont avérés beaucoup plus petits qu’on ne pouvait imaginer avant le vote.

Journaliste, Directeur de Publication du site d'information Guineemail.com. Retrouvez à travers les articles, l'autre actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 657920891.