Eric Pela Ondobo : « Mon rôle, positionner CAMTEL comme l’opérateur majeur des télécommunications au Cameroun »

Eric Pela Ondobo, nouveau chef de la Cellule de la Communication digitale à Camtel

[Digital Business Africa] –  Le conseil d’administration de l’opérateur historique du Cameroun Cameroon Telecommunications (Camtel) a procédé à la nomination de ses cadres et directeurs le 11 mars 2019. Parmi eux, Eric Pela Ondobo, nommé Chef de cellule de la communication digitale de CAMTEL, cellule rattachée au cabinet de la DG, Judith Yah Sunday épouse Achidi. Dans cet entretien avec Digital Business Africa, il explique comment il entend travailler.

Digital Business Africa : Merci Monsieur Eric Pela Ondobo de vous présenter aux internautes et lecteurs de Digital Business Africa…

Eric Pela Ondobo : Je suis Eric Pela Ondobo, diplômé de l’Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication de Yaoundé, dans la filière Relations Pupliques et titulaire d’un MBA en management du secteur public en Afrique. Je travaille chez CAMTEL depuis 2006. D’abord, comme agent temporaire, ensuite comme cadre d’appui à la Division de la Communication, à partir de 2008.

En 2010, j’ai eu ma première nomination en qualité de Chef de service de la communication commerciale à la Direction Commerciale et Marketing. Deux ans plus tard, en 2012, j’avais été promu à la fonction de Chef du département marketing dans la même direction. Il faut dire qu’à toutes ces importantes fonctions, j’avais alors le plaisir de bosser dans le cadre de mon domaine de prédilection, à savoir la communication.

Toujours en cette même année 2012, j’ai été désigné en qualité de Chef de Cabinet du DG. Une mission que j’ai exercée durant deux ans, jusqu’en 2014 où je suis allé accomplir les fonctions de Représentant Régional de l’Est.

En 2016, je suis rappelé à Yaoundé, porté à la fonction de Chef de département de la communication commerciale et institutionnelle à la Direction marketing et communication. Et, depuis le 11 mars 2019, je suis désormais le Chef de cellule de la communication digitale de CAMTEL.

Digital Business Africa : Vous avez effectivement été nommé Chef de cellule de la communication digitale de CAMTEL. Pouvez-vous nous présenter cette Cellule ?

Eric Pela Ondobo : La CCD est une entité qui a été mise en place depuis en peu  plus de trois ans déjà, en fin 2015. L’ambition du management de l’entreprise visait à investir sérieusement la sphère digitale aux fins de promouvoir l’image de marque et les services offerts par CAMTEL. Il s’agit d’assurer la visibilité du label CAMTEL et de développer sa notoriété en faisant usage des différentes plateformes digitales.

Le véritable enjeu de la communication aujourd’hui se situe dans la maîtrise de l’espace digital. Nous entendons donc montrer nos muscles à ce niveau et offrir à nos publics de magnifiques expériences dans les différentes formes de relations que nous entretenons.Eric Pela ONDOBO

Vous savez que les usages de nos jours tendent à se concentrer sur les multiples dérivés du numérique, notamment dans les domaines du commerce, de la finance, du marketing, de la communication, des médias, etc. Si nous voulons rester connectés et interagir avec le marché, alors nous devons veiller à notre présence sur les espaces de grande fréquentation, à savoir le web, les réseaux sociaux et les médias électroniques. Le véritable enjeu de la communication aujourd’hui se situe dans la maîtrise de l’espace digital. Nous entendons donc montrer nos muscles à ce niveau et offrir à nos publics de magnifiques expériences dans les différentes formes de relations que nous entretenons.

Digital Business Africa : Comment entendez-vous imprimer votre marque à la tête de cette cellule de la communication digitale ?

Eric Pela Ondobo : J’estime que mon rôle est de faciliter la diffusion de la vision du top management de l’entreprise, non seulement dans ce qu’elle est de promesse et d’engagement pour un meilleur accès aux TIC,  mais surtout de positionner CAMTEL comme l’opérateur majeur des télécommunications au Cameroun. Il s’agit d’une œuvre collective à réaliser, d’un environnement collaboratif qu’il y a lieu de consolider, en accord avec toutes les parties prenantes, les collaborateurs, les autres entités internes, les partenaires externes, etc. il faudra surtout innover, simplifier et faire preuve de diligence.

Propos recueillis par Beaugas-Orain DJOYUM

Pub-DBA-en-GIF-3.gif





Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here