Factbox: Le Brexit en chiffres – Comment le Parlement a-t-il voté jeudi?

LONDRES (Reuters) – Les législateurs britanniques voteront jeudi sur une proposition du gouvernement définissant ce que le Premier ministre Theresa May propose comme options quant au délai de report du Brexit.

Les scrutateurs annoncent les résultats du vote sur l'extension de la période de négociation du Brexit au Parlement européen à Londres, le 14 mars 2019, dans cette capture d'écran prise à partir d'une vidéo. Reuters TV via REUTERS

Voici les résultats obtenus jusqu'à présent:

AMENDEMENT H: DEUXIÈME RÉFÉRENDUM – REJETÉ 334 à 85

Dirigée par la législatrice du groupe indépendant Sarah Wollaston, cet amendement aurait ordonné au gouvernement de demander un délai supplémentaire. Le Brexit laissera le temps de tenir un deuxième référendum.

AMENDEMENT À L'AMENDEMENT I – REJETÉ 314 à 311

Un changement technique visant à ajouter un délai à l'amendement I, qui vise à ouvrir la voie à des votes indicatifs au Parlement sur les options du Brexit.

AMENDEMENT I: TROUVER UN AUTRE MOYEN – REJETÉ 314 à 312

Mené par le législateur Hilary Benn, un groupe multipartite a présenté une proposition qui aurait pris le contrôle de l'agenda parlementaire le 20 mars dans le but de forcer discussion sur les options du Brexit à une date ultérieure.

Cela aurait eu pour but d'essayer de trouver une majorité pour une voie alternative au Brexit qui permettrait de sortir de l'impasse parlementaire.

AMENDEMENT E: APPROCHE DIFFÉRENTE – REJETÉ 318 à 302

Le Parti travailliste de l’opposition de Jeremy Corbyn a présenté un amendement demandant à May d’utiliser un délai du Brexit pour donner au Parlement le temps de «trouver la majorité pour une approche différente».

AMENDEMENT J: PLUS DE VOIX DE BREXIT – RETIRÉES

Cet amendement, présenté par le législateur travailliste Chris Bryant, visait à interdire au gouvernement de demander au Parlement de se prononcer pour la troisième fois sur l'accord de sortie de mai, invoquant une convention parlementaire. Cette question ne devrait pas être posée aux législateurs plus d’une fois.

ENCORE A VENIR:

MOTION DU GOUVERNEMENT –

Ceci formera la base du débat et dit trois choses:

1) note que le Parlement a rejeté l'accord de mai et un scénario de non-accord, et accepte la le gouvernement demandera une prolongation de la période de négociation du Brexit, qui se termine actuellement le 29 mars.

2) Le Parlement convient que si les législateurs approuvent un accord de divorce d'ici le 20 mars, le gouvernement cherchera à accepter « une prolongation unique » jusqu'au 30 juin pour adopter la législation nécessaire pour lisser le départ de la Grande-Bretagne de l'UE.

3) Le Parlement constate que s'il n'a pas approuvé un accord de divorce avant le 20 mars, il est «fort probable que le Conseil européen réuni en réunion le lendemain demande un objectif clair pour toute prolongation, notamment pour en déterminer la durée. et que toute prolongation au-delà du 30 juin 2019 obligerait le Royaume-Uni à organiser des élections au Parlement européen en mai 2019 ».

Reportage de William James et Andrew MacAskill; édité par Guy Faulconbridge

Nos normes: Les principes de Thomson Reuters Trust.







Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here