GM Nisas : « Nous vivons une belle aventure »

share on:

Quel bilan pouvez-vous faire de ces 15 premières journées de la Samaritaine ?
Guy-Michel Nisas : C’est un bilan positif non seulement au niveau des résultats mais aussi en ce qui concerne la qualité du travail du staff. Nous sommes les plus réguliers avec seulement une seule défaite donc au niveau comptable, c’est une bonne chose. Les joueurs adhèrent à tout ce que nous proposons. Nous avons un bon mélange entre les expérimentés comme Germany, Hérelle ou Sheldon ; les ambitieux comme Vitulin, César ou Marny ; et les plus jeunes comme Priam. De plus, nous avons aussi des dirigeants qui eux aussi sont ambitieux et qui adhèrent au projet sportif. Notre 1ère partie de championnat est très positive et nous effectuons un beau parcours en Coupe de France où nous sommes éliminés à la porte du 7ème tour par le Golden Star.
Ce que je constate aussi, c’est que notre équipe est encore perfectible notamment au niveau de la maîtrise du jeu et de la cohésion de groupe.

Comment trouvez-vous ce championnat ?
GMN : C’est un championnat très particulier. Le Club Franciscain qui avait l’habitude d’être dominateur ne l’est pas. Ces dernières années, le Golden Lion lui tenait tête et il est moins performant pour l’instant. On a des équipes que l’on attendait comme l’Aiglon et le Club Colonial et elles ne sont pas au rendez-vous surtout en ce qui concerne le Club Colonial. Du coup, la Samaritaine tire son épingle du jeu avec l’Essor qui est une formation qui a un jeu avec beaucoup d’allant. Ce n’est pas par hasard qu’ils ont la meilleure attaque et le meilleur buteur.

Comment gérez-vous cette période d’arrêt ?
GMN : Nous avons été vigilants très tôt en arrêtant les entraînements. Maintenant, le préparateur athlétique David Guillet propose aux joueurs des séances vidéo à faire chez eux basées sur la PMA (Puissance Maximale Aérobie). Cela nous permet de les garder dans une certaine condition mais, surtout de les garder en éveil car nous vivons une belle aventure et il faudrait la poursuivre. A part la Coupe de Martinique en 2017, cela fait longtemps que la Samaritaine n’a pas brillé.

 





Facebook Comments

Leave a Response