Comme annoncé par le tout nouveau secrétaire général  du (SLECG) entendez syndicat libre des enseignants et chercheurs de guinée a déclenché son mot d’ordre de grève sur toute l’étendu du territoire national à ce lundi 12 févier 2018. L’objectif  est l’amélioration des conditions de vie des enseignants.

Cette grève est suivie  à la lettre dans certains établissements de Conakry. C’est le cas du collège Coleah dans la commune de Matam.

Selon  le  principal du collège de Coleah Fodé Kaba Konaté  « ce matin  spécialement  compte tenu de l’engouement qui se trouve  en république de Guinée, il ya 20 groupe pédagogiques  qui sont programmés, 16 ont répondu et les quatre sont absents», déclare-t-il.

Il poursuit son intervention en disant que « la faible fréquentation des élèves est dû  a cause de leurs parents, qui disent  a leurs enfant de ne pas venir  a l’école.  L’encadrement du collège  de Coleah était vraiment effectif ce matin. Quand les professeurs sont là ils n’ont qu’à venir suivre les cours sans problème.  Les meneurs  de cette grève  ont dit de retenir les enfants à la maison, ceux qui  ne sont pas pour, viennent  travailler » dit-il

D’après le constat le directeur  du primaire,  a indiqué qu’il ya 52  élèves sur 1000 qui ont répondu ce matin.

De son coté Fatoumata Yarie Anne, élève au collège de Coleah  constate  que beaucoup de ses amis ne sont pas venus  à l’école ce matin. « Mais nous, nous avons étudié, ceux qui disent qu’il y a la grève, moi   , je ne pense pas, parce que tout va bien ici », a-t-elle  précisé .

 En fin, le principale  a lancé un appelle aux parents  d’élèves  de laisser  leurs  enfants à venir à l’école. «Nous sommes à  la moitié de l’année, il ne faut pas qu’on cherche à boycotter  les cours de nos enfants, ils sont l’avenir du pays »n  conclut-il.

Aboubacar Pastoria Camara

 

Journaliste, Directeur de Publication du site d'information Guineemail.com. Retrouvez à travers les articles, l'autre actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde. Tél : (00224) 657920891.