Guinée : Mariame Diallo menacée puis recherchée par les gendarmes suite à la fuite de son amie Aminata Diakité coordinatrice du FNDC de Bouka-kankama

share on:

Suites aux affrontements entre forces de l’ordre et les membres du Front National pour la Défense de la Constitution section de Bouka dans la sous-préfecture de Kankama préfecture de Dabola le 30 juillet 2019, plusieurs amies et proches de la coordinatrice du FNDC sont menacées à longueur de journée par les forces de défenses et de sécurité. C’est le cas de Mariame Diallo amie et proche d’Aminata Diakité portée disparue dans la prison de Dabola.

C’est du moins ce que nous a confié cette dame rencontrée dans la matinée de ce mardi 17 décembre 2019.

Aux dires de Mariame Diallo depuis que son amie Aminata Diakité s’est évadée de la prison le 21 septembre 2019, elle et sa famille reçoivent chaque jour des menaces d’intimidations et de morts de la part des forces de défenses et de sécurité.

« Mon amie Aminata Diakité a été arrêtée le 30 juillet 2019 alors qu’elle était au-devant de la marche de protestation appelée par le Front National pour la Défense de la Constitution. Je suis menacée chaque jour ainsi que ma famille par les forces de défense et de sécurité. Dans un premier temps, elles sont venus piller ma maison en mettant tous mes objets dehors aves des bastonnades et des injures. Dans leurs communications ces forces de défenses et de sécurité disaient, tant que tu ne nous montre pas là où se trouve la coordinatrice du Front National pour la Défense de la Constitution de Bouka- Kankama nous te laisserons pas en paix et tu risques de périr toute ta vie dans la prison tant qu’elle ne revient pas » a témoignée cette dame les larmes aux jeux aux micros de notre reporter.

Et cette dame d’ajouter, « Depuis que madame Aminata Diakité s’est évadée avec ses enfants le 21 septembre, ses amis personnellement moi subissons chaque jour des menaces d’intimidations et d’agressions de morts. Tard dans la nuit des agents de forces de défenses et de sécurité viennent parfois tiré devant ma cour. De surcroit, des gendarmes cagoulés se promènent à longueur de journée devant ma cour parce qu’ils pensent que je sais là où se trouve Aminata Diakité » a fait savoir Mariame Diallo avec un visage très inquiet.

« A chaque manifestation du Front National pour la Défense de la Constitution, je reçois des appels de menaces de mort à cause du fait que je suis amie à Aminata Diakité. Je suis vraiment inquiète pour ma sécurité » a conclut Mariame Diallo amie d’Aminata Diakité coordinatrice du Front National pour la Défense de la Constitution de Bouka dans la sous-préfecture de Kankama commune urbaine de Dabola.

Source: www.guineechrono.com

Facebook Comments

Leave a Response