Honor 10 Lite : Test complet – Smartphone

Si Honor s’est de plus en plus aventuré dans les contrées haut de gamme ces derniers temps, le constructeur n’en a pas oublié pour autant le secteur qui a su faire son succès : les smartphones à 200 €. Le Honor 10 Lite est le dernier rejeton de cette famille.

Officiellement, Honor et Huawei sont deux entreprises séparées qui ne font que partager certaines ressources en recherche et développement. En pratique, on voit très souvent des produits très similaires commercialisés sous chacune de ces deux marques. Le Honor 10 Lite que nous testons ici en est un parfait exemple.

La face avant du Honor 10 Lite et son encoche « goutte d’eau »

Sur le papier, le mobile est un clone du Huwei P Smart 2019. Même écran de 6,2 pouces, même puce Kirin 710, mêmes capteurs photo à l’arrière, etc. La différence majeure reste le prix, puisque le mobile de Honor est vendu 229 €, soit 20 € de moins que le P Smart 2019. Il se retrouve donc sur le marché face au Redmi Note 6 Pro ou au Galaxy A6. 

Malgré une fiche technique copiée sur celle du P Smart 2019, le 10 Lite ne fait pas tout à fait les choses de la même manière. Tour du propriétaire…

Question design, le Honor 10 Lite n’a pas grand-chose à se reprocher. Pour son prix, il offre des finitions et une construction de qualité. Le dos est certes en plastique, mais le dessin est travaillé et le mobile élégant. Le plastique a aussi l’avantage de rendre le téléphone assez léger. Question préhension, rien de gênant donc, les boutons tombent naturellement sous les doigts, tout comme le capteur d’empreintes situé au dos. Capteur d’empreintes qui fonctionne plutôt bien et rapidement d’ailleurs. 

Honor_10_LIte_Dos.jpgLe dos en plastique du Honor 10 Lite.

Sur la face avant, l’écran occupe environ 84 % de l’espace disponible, grâce à une encoche « goutte d’eau » qui ne vient pas grignoter trop d’espace. Il ne faudra bien sûr pas espérer utiliser cet écran à une main vu la diagonale (6,2 pouces au format 19,5:9), mais on peut saluer l’effort d’optimisation opéré par Honor. Certes, le mobile n’a pas le cachet d’un téléphone équipé de matériaux « nobles » (verre, métal), mais le 10 Lite reste une belle preuve de ce qu’il est possible de faire pour 229 €.

Honor_10_LIte_Face_details.jpgUn téléphone plutôt bien construit pour son prix.

Question technique malheureusement, on regrette que Honor n’ait pas adopté l’USB-C, lui préférant la vieillissante prise micro-USB. Le téléphone embarque deux emplacements SIM (ou une SIM + une micro-SD), mais n’affiche pas de certification d’étanchéité. C’est malheureusement encore trop rare sur cette gamme de prix. 

Si le P Smart 2019 et le Honor 10 Lite utilisent sans doute la même dalle, les relevés labos des deux téléphones ne sont pas exactement les mêmes. Fort heureusement, l’écran du 10 Lite reste tout à fait correct. Question reproduction des couleurs, le 10 Lite s’en sort bien une fois le profil « Normales » et la température « Froid » sélectionnés dans les paramètres d’affichage. Avec cette configuration, on obtient un Delta E à 2,6 et une température des couleurs à 6 000 K. Il faudra donc des yeux quasi bioniques pour voir ici une dérive colorimétrique. Ceux qui préfèrent les couleurs plus pétantes pourront opter pour le profil de couleurs « Vives ».

Colorimétrie

Delta E = 2,6

En revanche, comme sur le P Smart, la lisibilité n’est pas forcément le point fort du téléphone. Le contraste est faiblard (1 100:1 environ) et la luminosité maximale atteint tout juste 380 cd/m². Heureusement, la dalle n’est pas trop sujette au reflet, ce qui devrait éviter d’avoir à trop se cacher du soleil lorsqu’il tape sur l’écran. Ceux qui utilisent leur smartphone sous la couette seront heureux d’apprendre que la luminosité minimale ne monte pas au-dessus de 1,8 cd/m². 

Honor_10_LIte_Encoche.jpgUn écran de 6,2 pouces qui occupe une large partie de la face avant.

À l’utilisation, rien de bien méchant à déclarer. La définition de 2 340 x 1 080 px suffit pour 99 % des usages et la rémanence et le retard tactile sont assez bas (84 et 15 ms respectivement) pour ne jamais se faire remarquer. Bref, l’écran du Honor 10 Lite devrait convenir à une large majorité des mobinautes.

Sur le terrain des performances brutes, le Honor 10 lite, comme son jumeau le P Smart, n’a quasiment rien à se reprocher. La puce Kirin 710 et les 3 Go de RAM font tourner le mobile sans problème et assurent une bonne fluidité dans la plupart des usages. Seules les applications vraiment exigeantes en puissance mettront le téléphone à genoux.

Thermique_Honor_10_LIte_GPU.jpg
Relevé thermique du Honor 10 lite après 10 minutes de sollicitation CPU/GPU

L’avantage de la puce de milieu de gamme qui équipe le 10 Lite est qu’elle ne chauffe que peu. Que ce soit après de longues minutes de captures photo ou vidéo ou des sessions de jeu, le téléphone ne surchauffe jamais. 

Honor_10_LIte_Photo.jpg
Un dos en plastique certes, mais un joli dos en plastique !

En parlant de jeu d’ailleurs, le 10 Lite n’a aucun mal à faire tourner la plupart des titres du Play Store, il faudra juste accepter quelques concessions graphiques au nom de la fluidité. 

Tout comme son frère jumeau le Huawei P Smart 2019, ce Honor 10 Lite pèche sur le volet audio à cause du manque de puissance de sa sortie casque. Pour y entendre quelque chose, il faut faire attention de ne pas coupler le téléphone à un casque trop gourmand en énergie.

C’est d’autant plus regrettable que les autres résultats sont plutôt bons, avec un signal propre et une scène sonore large et bien marquée. Dommage.



À plein volume, le haut-parleur situé sur la tranche inférieure sature légèrement et sonne renfermé, comme si le téléphone était à l’intérieur d’une boîte. Mixez ça avec un signal extrêmement resserré et vous obtenez un composant bon pour les appels, mais pas grand-chose d’autre.

Le Honor 10 Lite partage les mêmes composants photo que le P Smart 2019 de chez Huawei, mais le traitement diffère un peu. C’est pour cela que les résultats sont un peu différents malgré un capteur de 13 Mpx identique.

De jours, c’est plutôt correct, avec une bonne reproduction des couleurs et une dose de détails généreuse, mais le contraste et le piqué manquent à l’appel. Face à un Redmi Note 6 Pro, la scène manque diablement de relief. Le Honor 10 Lite semble appliquer un voile blanchâtre au-dessus du cliché. Ce n’est pas catastrophique, mais on a vu mieux. 



De nuit, le téléphone patine de façon sévère. Le bruit électronique et les aberrations chromatiques s’installent et écrasent assez largement les éléments de la scène. Les grandes lignes restent lisibles, mais on est loin d’un rendu impeccable, surtout qu’un léger effet de vignettage vient grignoter les coins de la scène. 

Le mode portrait n’est pas non plus particulièrement réussi, avec un bokeh trop dense et complètement artificiel.

Le capteur avant de 8 Mpx fait pour sa part un bon boulot, avec une bonne dose de détail et une mise en avant élégante du sujet, qui passe notamment par une accentuation du contraste assez peu naturel par contre. Enfin, pas de souci en vidéo, le mobile enregistre des fichiers Full HD sans peine. 

C’est peut-être là la différence la plus étonnante ente le Honor 10 Lite et son clone le P Smart 2019. L’autonomie du modèle de Honor est nettement moins bonne que celle du Huawei. Une différence loin d’être catastrophique puisque le Honor 10 Lite tient quand même deux journées en utilisation normale. Reste qu’avec un software et un hardware similaires, il est étonnant que le 10 Lite ne tienne que 15h36 sur notre test d’autonomie alors que le P Smart tient un peu plus de 17h. 

Autonomie_Honor_10_LIte.png

Enfin, il faut compter environ 2h20 pour recharger le 10 Lite entièrement depuis zéro avec la prise fournie. 

Source : www.lesnumeriques.com

Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here