Kindia : la réponse du FNDC aux promoteurs d’une nouvelle constitution – Guinée Matin

share on:

C’est une réponse du berger à la bergère. Au lendemain d’une conférence organisée hier, jeudi 03 octobre 2019, par des promoteurs d’une nouvelle constitution à Kindia, l’antenne locale du FNDC a répliqué ce vendredi. Le mouvement est descendu dans les rues de la commune urbaine pour distribuer des tracts disant NON à tout changement de l’actuelle constitution, a constaté un correspondant de Guineematin.com sur place.

« Le FNDC-KINDIA dit NON AU 3ème MANDAT ; PAS DE REFERENDUM ». Ce sont les slogans écrits sur les papiers de l’antenne régionale du Front National pour la Défense de la Constitution à Kindia. Les membres du mouvement opposé à un changement de l’actuelle constitution qui devrait déboucher sur un troisième mandat pour le président Alpha Condé, ont sillonné la ville pour distribuer ces tracts et sensibiliser les citoyens à rejeter toute idée de changement de constitution.

Alsény Farinta Camara, coordinateur régional du FNDC à Kindia

Selon Alsény Farinta Camara, coordinateur régional du FNDC à Kindia, l’objectif est d’empêcher l’actuel chef de l’Etat de rester au pouvoir au-delà de ces deux mandats légaux. « Nous sommes dans la ville pour distribuer nos tracts pour mettre la population sur la ligne rouge, afin de dégager le président Alpha Condé du pouvoir avant 2020 s’il tentait d’aller vers un 3ème mandat. Parce que c’est un projet toxique et malsain pour la population guinéenne. Nos T-shirts, nos tracts, nos pancartes, nos banderoles, ce sont nos armes de guerre, et nous allons les utiliser par tous les moyens constitutionnels pour dégager Alpha Condé du pouvoir d’ici 2020 s’il ne renonce pas à ce projet de 3ème mandat.

Ceux qui ont tenu hier la conférence en faveur d’un référendum ici, ils ont mobilisé les gens soi-disant pour les former en entrepreneuriat jeune. C’est dans la salle qu’ils les ont fait porter des T-shirts avec le slogan OUI au référendum. Et, les autres sont venus boycotter la rencontre parce que l’objectif a été détourné. C’est pour dire que le gouvernement et le clan mafieux qui entourent Alpha Condé sont dans une situation délicate, extrêmement compliqué, parce qu’ils ont peur de dire clairement ce qu’ils veulent à la population à la base », soutient l’activiste de la société civile.

Abdourahamane Diallo, membre de FNDC Kindia

Abdourahmane Diallo, également membre de FNDC Kindia, est l’un des volontaires qui étaient sur le terrain. « On nous avait dit qu’en Guinée, il y a des consultations nationales qui ont commencé avec le Premier ministre qui est le promoteur du dialogue social, et que personne ne devait sortir pour dire ni oui, ni non au 3ème mandat ou à la nouvelle constitution pendant cette période. Mais, au même moment, nous voyons des gens qui quittent Conakry dans les véhicules 4X4 qui viennent dire oui au référendum. Nous aussi, on ne peut pas rester dans ce calme olympien pour continuer à suivre cette fausse instruction du Premier ministre. Un dialogue qui ne rime pas d’ailleurs avec la position du président Alpha Condé, qui a demandé clairement à ses partisans de se préparer pour le référendum. C’est pourquoi nous sommes sortis exprimer notre opposition à leur projet et dire aux habitants de Kindia de s’y opposer fermement », a-t-il laissé entendre.

A noter que cette campagne de sensibilisation et de distribution de tracts s’est déroulée sans aucun incident.

De Kindia, Mohamed M’Bemba Condé pour Guineematin.com

Tél. : 628 51 88 88

Commentaires



Auteur et Source de l’article: https://guineematin.com/



Facebook Comments

Leave a Response