La litière pour chat connectée PurrSong LavvieBot S fait frémir les moustaches

La PurrSong LavvieBot S est une litière connectée en Wi-Fi et contrôlable via l’application (iOS et Android) dédiée du même nom. Cette dernière envoie des notifications pour informer l’utilisateur que le bac doit être changé ou permet d’accéder à des rapports sur la fréquence et le temps passé par le félin dans la litière ; afin de garder un œil sur son chat s’il a des problèmes de santé, par exemple.

La LavvieBot S est aussi dotée d’un panneau de contrôle situé sur le devant de l’appareil pour utiliser certaines fonctionnalités sans l’application. On y retrouve notamment, le niveau des graviers ou encore le statut du tiroir de déchets.

L’appareil dans son ensemble mesure 49,5 cm de large, 70,4 cm de haut et 58,2 cm de long. Il faut donc un peu de place pour l’installer chez soi, même si elle prend moins de place que la Litter-Robot. Même avec ces dimensions, la litière de PurrSong ne peut pas accueillir les gros gabarits que sont les Maine Coons ou les Savannah.

Son bac intérieur peut contenir jusqu’à six litres de granulés absorbants, ce qui ne change pas d’une litière classique. Une fois que le détecteur infrarouge de la LavvieBot S a relevé que le chat était parti, un petit peigne vient repousser les excréments dans un tiroir séparé du bac principal par un clapet situé à l’avant de la caisse. Ce tiroir de récupération peut contenir jusqu’à 14,3 l de déjections, ce qui laisse du temps avant le nettoyage. Le fabricant recommande de laver l’intégralité de la LavvieBot S toutes les 2 ou 3 semaines — si un seul chat l’utilise. De notre côté, on conseille de vider le tiroir au moins une fois par jour, pour des raisons d’hygiène.

D’ailleurs, si on possède plusieurs chats, la LavvieBot S peut les reconnaître en fonction de leur poids grâce à trois capteurs ; néanmoins, il faut qu’ils aient une différence de 600 grammes environ.

La litière rime souvent avec odeur… Ici, elles semblent neutralisées par un filtre au charbon et noix de coco (comme sur certaines maisons de toilette non connectées). PurrSong suggère de le remplacer tous les ans afin qu’il conserve son efficacité. En revanche, comme la litière n’a pas de porte, nous restons sceptiques sur la restriction des effluves. Enfin, une grille située à l’entrée de l’appareil fait office de tapis pour retenir les gravillons collés sous les coussinets des matous. Un petit détail qui évite de se faire envahir par les petites billes de la litière.

Malgré tout cela, les quelque 800 € nécessaires pour se l’offrir nous bloquent un peu et nos moustaches se frisent. Ceux pour qui rien n’est trop beau pour leur chat pourront acheter la LavvieBot S à partir du 19 août





Facebook Comments

Leave a Response