La Russie en avance dans la course aux armes nucléaires ?

share on:

La Russie est en train de gagner la course aux armements nucléaires face aux Etats-Unis avec la mise au point de nouvelles armes stratégiques, a annoncé le Kremlin quelques jours après une mystérieuse explosion sur une base militaire du nord du pays qui a provoqué un pic des niveaux de radiation.

Essai balistique

L’incident s’est produit jeudi dernier lors d’un essai d’un engin balistique sur une plateforme maritime dans la mer Blanche, près d’Archangelsk, tuant cinq personnes et faisant trois blessés, a précisé Rosatom, l’agence nucléaire russe. Malgré cet incident, Rosatom a assuré que la Russie continuait à développer de nouvelles armes, présentant les personnes qui avaient été tuées comme des héros.

Donald Trump a indiqué lundi sur Twitter que les Etats-Unis « avaient beaucoup appris » de cette explosion qui pourrait avoir eu lieu lors d’un test d’un nouveau missile dont Vladimir Poutine avait vanté l’an passé l’invulnérabilité face aux systèmes de défense aérienne. Ce missile qui serait d’une « portée illimitée » est désigné sous le nom de 9M730 Bourevestnik par Moscou et sous le nom de SSC-X-9 Skyfall par l’Otan. Trump a ajouté sur Twitter que les Etats-Unis disposaient d’une « technologie similaire mais plus avancée ».

Interrogé sur les remarques du président américain en ce domaine, le Kremlin a affirmé mardi que c’était la Russie et non les Etats-Unis qui faisait la course en tête dans le développement de nouvelles armes nucléaires. « Notre président (Poutine) a répété que la technologie russe dépassait largement le niveau de celle atteinte par les autres pays pour le moment, et cela est assez unique », a dit le porte-parole du Kremlin Dmitry Peskov.

Revers potentiel

Vladimir Poutine avait annoncé lors de son allocution annuelle à la nation en 2018 que la Russie avait mis au point des armes nucléaires invincibles y compris des missiles à propulsion nucléaire, des drones sous-marins à propulsion nucléaire et des armes au laser. Un responsable de l’administration américaine, s’exprimant de manière anonyme, a indiqué mardi que l’explosion mortelle de la semaine passée était lié au programme de missiles de croisière hypersoniques mené par le Kremlin.

Pour l’instant, Washington n’entend pas préciser à ce point s’il s’agissait d’une explosion nucléaire mais pense qu’elle a impliqué des éléments radioactifs. Cet incident pourrait constituer un revers potentiellement important pour le programme russe bien qu’il n’ait pas encore été déterminé si l’explosion provenait d’un échec dans la mise à feu. La tentative de la Russie de mettre au point des missiles hypersoniques pose la question de la prolongation pour une durée de cinq ans du traité sur les armes stratégiques qui arrive à échéance en 2021.

Ces déclarations de Moscou interviennent dans un contexte de tension entre les deux pays depuis que les Etats-Unis sont officiellement sortis du traité sur les armes nucléaires à portée intermédiaire (INF) signé en 1987. Ce traité visait à interdire les armes de moyenne portée, entre 500 et 5.500 km, du sol européen après la crise des euromissiles au début des années 1980.

(Avec Reuters)







Facebook Comments

Leave a Response