La tragédie du temps

Merci, Dean Baquet. Les lecteurs qui se plaignent d’articles qui ne leur plaisent pas et qui supposent qu’ils ont été écrits sous la pression d’annonceurs pourraient faire pire que d’étudier les récents commentaires du rédacteur en chef du New York Times.

Baquet a été secrètement enregistré lors d'une réunion du personnel. Une transcription a été publiée sur Slate.com. Mais il a fait des remarques similaires publiquement. L’essentiel: c’est aujourd’hui les lecteurs qui font pression sur les journaux. Les éditeurs préfèrent l’époque où les fonds publicitaires nous ont isolés de telles pressions.


  





Facebook Comments

Leave a Response