L’adoption de la nouvelle constitution: la population de Pita s’engage pour un débat ouvert

À peine lancer par le Premier ministre Kassory Fofana, l’alliance Futuriste effectue des tournées à l’intérieur du pays pour des consultations. Après l’étape de Faranah, membre de CODENOC, cette plateforme des jeunes était en concertation avec les autorités de Pita et les plateformes de la société civile, les femmes leaders et les jeunes de Pita ce mercredi a la maison des jeunes. cette concertation était axée sur la paix et la quiétude sociale en vue d’une possibilité d’adoption d’une nouvelle constitution.

En présence du préfet de Pita, les participants se sont dit favorables a la consultation lancée par le président de la République en faveur de la nouvelle constitution dans la paix et dans la cohésion sociale.

Dans son intervention, Mamadou Barry, Président de l’alliance futuriste nous a expliqué ceci:  « Nous avons expliqué l’utilité et les avantages d’une nouvelle constitution, pourquoi les jeunes et les femmes doivent soutenir la nouvelle constitution. Au retour, le porte-parole de la jeunesse a affirmé que Pita ne fera jamais une violence pour un politicien, ils vont accepter le dialogue et que personne n’agresse son prochain, ceux qui sont pour et ceux qui ne sont pas pour. Par contre ils ont exigé que la quottassent des femmes et des jeunes doit respecté par la nouvelle constitution», a-t-il dit.

Selon lui, cette mission consiste à faire la concertation, la sensibilisation, et l’information des communautés pour l’adhésion a la nouvelle constitution. c’est dans cette optique que les jeunes et les femmes de pita sont résolument engagé à une consultation ouverte pacifique pour la nouvelle constitution.

Il faut rappeler que cette rencontre, a connu la participation des acteurs de la société civile, les représentants du ADELGUI, CONASOC, du FNDC et l’UPR représenté par le secrétaire général de la jeunesse, les femmes leaders et association des jeunes.

Abdoulaye Sano

 

 

Facebook Comments

Leave a Response