L’appel du FNDC à la poursuite de la résistance active demain mardi et après-demain, maintenu (communiqué)

share on:

📃📢COMMUNIQUE N°051

Une semaine après le lancement de la résistance active et permanente déclenchée par le FNDC, le Gouvernement guinéen a fléchi sans pour autant cédé aux exigences légitimes du FNDC qui s’oppose au projet maléfique de troisième mandat en faveur du Président de la République.

La actions fortes entreprises par le FNDC ont eu pour effet une plus grande prise de conscience de l’état de déliquescence de notre pays qui va de crise en crise depuis plusieurs années.

Cette prise de conscience progressive s’est matérialisée à travers des antagonismes apparus au sein des différents soutiens au projet de troisième mandat cher au Président de la République et au clan mafieux qui l’entoure.

Les élections législatives qui devraient servir de tremplin pour le changement de la Constitution en vigueur sont plus que jamais incertaines à cause du boycott des principaux partis politiques de l’opposition mais aussi leur rejet par les populations à la base qui n’hésitent pas à perturber les opérations en cours.

Le FNDC réitère son appel à la mobilisation générale des guinéens dans tout le pays et à l’étranger pour s’opposer au projet de confiscation du pouvoir officiellement annoncé par M Alpha Condé le 19 décembre 2019.

Le peuple de Guinée plus déterminé que jamais ne saurait tolérer un coup d’État constitutionnel ourdi par un clan de pilleurs et d’arrivistes à travers un projet illégal et inopportun de changement de la Constitution. Depuis le début des manifestations en octobre 2019, les discours incendiaires, clivants, immoraux et anti-républicains incessamment proférés par le Président Alpha Condé et ses soutiens sont impunément traduits dans des actes de répression sauvage exécutés par les forces de défense de sécurité.

Nous ne cesserons de dénoncer les affrontements ethniques planifiés par le pouvoir dans plusieurs régions pays en vue de créer le chaos qui servirait de prétexte à confisquer le pouvoir et à rompre le cycle d’alternance démocratique au profit de M Alpha Condé.

Ni les répressions ni les manipulations ne pourront empêcher la défense de l’État de droit et des principes démocratiques.

Grâce à la prise de conscience des conséquences chaotiques d’un projet similaire qui a plongé la Guinée dans des crises successives de 2006 à 2010, la mobilisation infaillible du peuple est en train de mettre en échec le plan dictatorial d’instauration d’une présidence à vie en Guinée.

Face à l’ivresse du pouvoir de M. Alpha Condé et de son clan à vouloir coûte que coûte confisquer le pouvoir au mépris de nos lois et de la volonté populaire, le FNDC invite les guinéens à poursuivre la résistance à travers des manifestations prévues pour les mardi 21 et mercredi 22 janvier 2020.

Pour ce faire, le FNDC appelle :
– le Peuple de Guinée à se mobiliser massivement pour protester contre un troisième mandat dans les quartiers, les districts et les villes du pays mais également au niveau des représentations diplomatiques à l’étranger;
– tous les travailleurs des secteurs publics et privés, tous les opérateurs économiques, les transporteurs et tous les citoyens à la désobéissance civile et la résistance à l’oppression.

Le FNDC appelle à l’implication effective de toutes ses entités membres, notamment les organisations de la société civile, les syndicats, les partis politiques, les mouvements de femmes et de jeunes, les organisations socioprofessionnelles, les associations d’artistes et autres à la résistance.

Le FNDC félicite toutes ses antennes de l’intérieur et de l’extérieur du pays pour le travail déjà accompli pour la sauvegarde de nos acquis démocratiques. Il les invite à resserrer les rangs autour de notre idéal de démocratie pour encore plus de mobilisation et de détermination jusqu’à la victoire finale.

Pas de Référendum ! Pas de 3ème Mandat ! Pas de Coup d’État Constitutionnel !

Vive l’alternance démocratique en Guinée!

Ensemble unis et solidaires, Nous vaincrons.
Conakry, le 20 janvier 2020



Transmis par la Cellule de Communication de l’UFR



Facebook Comments

Leave a Response