L’armée annule des exercices pour ses réservistes faute de budget

L’armée israélienne a annulé des exercices militaires pour ses soldats réservistes prévus ces prochains mois à cause de difficultés budgétaires, a annoncé Haaretz lundi.

Aviv Kohavi, le chef d’Etat major de l’armée, a informé les commandants de réserves de sa décision d’arrêter les exercices – principalement pour les forces terrestres opérant en Cisjordanie – jusqu’à la fin 2019.

C’est la première fois en cinq ans que des exercices sont annulés à une telle ampleur.

La décision serait intervenue après que Kohavi, qui a été nommé en janvier, a investi des millions de shekels du budget de l’armée israélienne pour améliorer les technologies d’armes offensives, entraînant un déficit dans d’autres secteurs de l’armée.

L’argent qui devait être fourni par le ministère des Finances n’est finalement pas arrivé, a rapporté l’article, et certains exercices avaient été ajoutés au programme de l’armée sans avoir été planifiés à l’avance.

L’armée avait espéré qu’une baisse du taux de change ou des prix de l’énergie aiderait, mais quand cela ne s’est pas produit, les commandants militaires ont compris qu’il n’aurait plus d’argent, et des exercices ont été annulés pour la Division 30, qui est sous le contrôle du Commandement central et qui opère en Cisjordanie.

Des réservistes de l’armée israélienne s’entraînent, le 21 mars 2017. (Crédit : porte-parole de l’armée israélienne)

De nombreux soldats et des commandants de réserve ont été surpris par la décision, déclarant qu’ils avaient reçu des notifications officielles de se présenter en service. Certains officiers ont critiqué la décision, déclarant qu’elle avait été prise unilatéralement et que de nombreux soldats avaient déjà annulé des projets de vacances.

D’autres personnes ont affirmé que cela allait relancer les tensions concernant l’état de préparation de l’armée pour la guerre, après que d’anciens rapports internes aient dénoncé son état d’impréparation.

Ces facteurs interviennent dans le contexte d’un climat tendu en Cisjordanie après l’attaque terroriste de la semaine dernière dans laquelle deux hommes palestiniens ont tué au couteau le jeune étudiant Dvir Sorek, âgé de 18 ans. Les hommes ont été arrêtés après une chasse à l’homme de 48 heures.

En outre, des affrontements ont eu lieu dimanche sur le mont du Temple entre des émeutiers musulmans et les forces de sécurité israélienne pour faciliter l’entrée des Juifs dans le lieu saint de Jérusalem, ce qui a provoqué la colère de nombreux Palestiniens.

Dimanche marquait le début de l’Eid al-Adha, une fête islamique célébrant la fin du pèlerinage annuel du hajj à la Mecque, et le jour de jeûne juif de Tisha BeAv, quand les Juifs pleurent la destruction des Temples qui se trouvaient auparavant sur le mont du Temple et d’autres désastres dans l’histoire juive.







Facebook Comments

Leave a Response