Le discours musclé du président Soufiane

share on:

A quelques heures de son premier match de poule de la C2, le Horoya AC affûte ses armes à l’entrainement et reçoit des discours motivateurs. Rencontré le vendredi matin sur place, le président Soufiane SOUARE, s’est adressé aux joueurs. Après avoir rappelé les ambitions du club dans cette épreuve, il a mis chacun devant ses responsabilités en vue du meilleur comportement possible.

Cette rencontre étant la première pour le coach Lamine NDIAYE, Soufiane a appelé le groupe à honorer le nouveau patron de l’équipe par un bon résultat.

Voici la plus large partie de ses propos.

 « Nous sommes ici sur une terre que nous connaissons, vous ne découvrez plus ce pays et ce football. Et surtout le défi qu’il faut à présent relever. Nous sommes dans un contexte qui nous est assez familier aujourd’hui puisque ça fait trois  saisons que nous venons ici.  Ca veut dire que nous devons être capables de gérer ce genre de match. Nous devons montrer que nous avons emmagasiné de l’expérience. Il est donc de votre responsabilité, joueurs et membres de l’encadrement technique, d’obtenir un résultat ici...

 L’objectif pour vous, les joueurs est double : le premier est de montrer réellement que ces compétitions de la saison passée nous ont permis d’atteindre une certaine maturité et une capacité à gérer les rencontres. Au delà de ça, c’est la première journée et vous devez envoyer un message fort…

Moi je pense sincèrement quon na été jamais  aussi fort que cette année. Nous avons une équipe bien armée et beaucoup de joueurs sont venus renforcer la qualité qui existait déjà... Désormais il faut le prouver contre  Bidvest… »

 Sur l’adversaire, un club puissant

« Bidvest n’est pas un petit club. Il existe depuis longtemps (ndlr : un siècle) et il a surtout une politique sportive tournée vers la formation. Un club immensément riche comme la plupart des Sud-Africains. Leur politique est de former les joueurs afin de ravitailler les grosses écuries du championnat. C’est pour vous dire qu’ils ont de la qualité et si on veut réellement faire un résultat dimanche il nous faut aller au combat…Vous connaissez les anglophones et leur mentalité dans le jeu. Ce sont des bagarreurs, ils ne lâchent rien et c’est à nous de répondre…

 

Un staff technique de grande compétence 

 « Notre ambition nous a orientés vers la compétence et quand dans un club la vision n’est pas la même que celle des dirigeants, vous savez que c’est le coach principal qui en fait les frais. Ce qui est logique. Nous ne pouvons rien faire sans la compétence. Nous nous sommes donné les moyens de vous amener un coach de très haut niveau qui est justement déjà allé là où nous voulons également aller. Parce que la ligue des champions et la coupe de la CAF lui sont familiers et il les a dégagnés. Et c’est ce que nous souhaitions et c’est la raison pour laquelle nous avons fait venir le coach NDIAYE…. La plupart d’entre vous qui êtes ici étaient déjà présents avec les coaches précédents. Et vous êtes encore présents aujourd’hui sous le coach Lamine … Je réclame donc l’implication de chacun Il nous faut nous sentir en sécurité au niveau du staff. On veut être rassuré que les bonnes personnes sont bien installées aux postes qu’il faut et qu’elles ont les qualités requises pour bien assumer leurs responsabilités quotidiennes.

Ce dimanche, en Afrique du Sud, l’aventure doit commencer de la plus belle des manières. Ce sera la première du coach Lamine N’DIAYE  et vous devez l’honorer par un résultat. Dimanche, à la fin des 90 minutes, on doit vous regarder en face et vous devez avoir la tête haute… »

 

 







Source : HAC

Facebook Comments

Leave a Response