« La vérité est toujours révolutionnaire » , Léon Trosky. Cette formule aurait sonné, il y a quelques années plutôt, comme de l’anti taille, de la vieillerie en Guinée. Parler de tout ce qui symbolisait le « syli guinéen » était considéré comme un crime de lèse-majesté. Mais, depuis quelques jours, coup de massue pour les partis traditionnels ! Kaloum, le cœur stratégique de la capitale guinéenne et réputé pour être le bastion du pouvoir en Guinée, a succombé au charme de celle que l’on désigne désormais la Dame Syli (Aminata Touré) , la fille du père de l’indépendance guinéenne. Les résultats des urnes affichent que Kaloum Yigui auraient remportés 11 sièges , le RPG 7, l’UFR 6 , l’UFDG 4 et enfin l’UDG 1.

Veuve de l'ancien footballeur Aminata Touré, candidate indépendante sous les couleurs de son mouvement « KALOUM YIGUI », avait plutôt démarré sa campagne avec sobriété. Plutôt que de rentrer dans les débats inopportuns et passéistes, elle avait choisi la stratégie du porte à porte accompagnée de sa directrice de campagne, l’ex présentatrice télé, Mme Mama Kalas Traoré. Voilà une révolution citoyenne en marche à Kaloum et cette fois déclenchée par un groupe de femmes. Il semblerait que la candidature de Mme Aminata Touré à la municipalité de Kaloum n’avait pas été prise au sérieux par les caciques du RPG.

Sauf que la colère des électeurs de Kaloum, tout comme ailleurs en Guinée, accumulée sous apparence, va éclater en une espèce d’obus de rupture. Les citoyens ont exprimé leur mécontentement face à l’establishment politique : le faible taux de participation est énorme sur le territoire national et le parti au pouvoir perd son électorat considérablement.

Mme Aminata Touré, amie de longue date à Mme Mama Kanny (cousine de feu Siradjo Diallo et ex épouse du président Alpha Condé), avait annoncé au chef de l’Etat guinéen les couleurs de sa candidature. Ce dernier n’aurait vu aucun inconvénient à cette candidature d’autant plus que son ex épouse était acquise à la cause d’Aminata Touré. Mais il fallait compter avec le caractère rancunier du président guinéen qui n’a pas fini de broyer ses démêlées, des années 70, avec le régime défunt de Sékou Touré.

Déjà, depuis l’élection présidentielle de 2010, le président Alpha Condé et son équipe de campagne se sont rendus au siège du PDG-RDA à Donka pour solliciter l’appui de Mohamed Touré, secrétaire général du parti et frère d’Aminata Touré. Le président Alpha Condé, se présentant comme « le mandela guinéen », a reconnu ce jour toutes les opérations de déstabilisation du régime de Sékou Touré et il a exprimé sa volonté de bâtir une nouvelle Guinée pleine d’avenir. Mohamed Touré, secrétaire général du PDG-RDA et fils de Sékou Touré, s’était donc rallié au RPG-ARC EN CIEL sans comprendre que les démarches d’Alpha Condé étaient strictement électoralistes. Depuis cette alliance, taxée de « mésalliance » par l’aile gauche du PDG, le parti de Mohamed Touré n’a pas cessé de subir les défaites politiques. Le RPG-ARC EN CIEL a non seulement absorbé son électorat, mais plus loin, il l’a placé dans l’impossibilité d’être représenté à l’Assemblée Nationale ou dans l’appareil étatique. Une désillusion qui a provoqué une vague de défections et de querelles intestines dans le parti fondateur de l’Etat guinéen.

C’est justement dans la perspective de se mettre au-dessus des querelles byzantines et des subterfuges politiciens que Mme Aminata Touré s’était déclarée candidate indépendante. Le prétexte : « l’élection communale est citoyenne. Je ne souhaite pas politiser cette campagne », Aminata Touré. Elle ne souhaitait pas politiser cette campagne mais le QG du RPG à Kaloum si.

Le chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé, à la réputation d’homme habile à diviser pour régner, a décidé alors de mettre en branle son plan de destruction sociale en exploitant la fracture mémorielle du pays pour contrecarrer l’action vigoureuse de Ami Touré dans la commune stratégique de Kaloum qu’il ne fallait pas perdre sur aucun prétexte. Il se serait rendu nuitamment chez la mère de M’Ballia , à Kaloum , pour demander  le soutien de sa fille. Le président guinéen croyait pouvoir tirer profit de la situation de M’Ballia Magassouba, nièce de Moriba Magassouba (condamné à la pendaison publique en 1971)  et épouse d’un rescapé de la prison de Boiro, pour faire perdre la fille de Sékou Touré.

Une erreur politique qui s’était avérée contre-productive. Malick Sankhon , chef d’une milice de jeunes du RPG à Conakry et directeur de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, a convoqué une réunion dans un grand centre hôtelier de la place pour mettre en branle leur stratégie de déstabilisation. Il faut vaille que vaille faire passer Cheick Traoré, la tête de liste autoproclamée du RPG à Kaloum. Ce dernier, dans le passé défenseur acharné du régime de Sékou Touré, change de discours en une fraction de seconde. Tout d’un coup, il s’érige en défenseur de l’Association des Victimes du Camp Boiro (AVCB).  M’Ballia Magassouba s’auto-désigne comme étant la fille de feu Moriba Magassouba alors que ce dernier n’etait que son oncle en vérité. Elle n’a jamais milité dans l’AVCB de par le passé. L’on voit ici plus clairement une combine politicienne malsaine visant à culpabiliser la fille de la gestion de son père.

Ami Touré , lors de sa campagne, est perturbée par des jeunes de la milice de Malick Sankhon qui hurlent «  Assassin ! Fille d’assassin ! ».  Un désagrément qui semble ne pas ébranler la Dame Syli. M’Ballia Magassouba s’expose publiquement pour en appeler à la haine avec un discours particulièrement vindicatif invitant presque à la vendetta. Ce comportement a fait exploser d’indignation l’opinion publique guinéenne dans sa majorité. Aminata Touré connait une flambée de popularité en Guinée et sur les réseaux sociaux. Les manifestations de soutien à sa candidature se multiplient davantage. Le président de l’Association des Victimes du Camp Boiro, Sidikiba Keita- résidant en France et fondateur d’un Front pour la Défense de l’Ordre Constitutionnel en Guinée contre les sirènes révisionnistes- prend de court les menées malsaines de Malick  Sankhon et de son patron. Il condamne fermement l’acharnement contre la fille de Sékou Touré qui n’est en rien responsable de la gestion de son père.

Le RPG est fracturé sur la question. Plusieurs militants du parti au pouvoir, constituant l’électorat du PDG absorbé par le président Condé, condamnent fermement ces agissements malsains et se désolidarisent des propos de M’Ballia. L’équipe de campagne d’Aminata Touré fait d’un « handicap » une opportunité de rebondissement.  La campagne aurait pu déborder à l’appel à la haine sans la sérénité de la candidate du KALOUM YIGUI.

Au lendemain  des élections, sans surprise, Aminata Touré remporte la confiance des populations de Kaloum.  C’est un échec lamentable et inattendu pour le parti au pouvoir. Le président guinéen aurait  piqué une crise de colère à l’annonce de la victoire d’Ami Touré. Toutes les pressions ont été utilisées pour l’amener à accepter sa défaite dans la commune stratégique de Kaloum. C’est l’effet boomerang de sa propre politique d’instrumentalisation des fractures mémorielles et sociales.

La candidate du KALOUM YIGUI, Aminata Touré, après cette épreuve sanctionnée par une victoire écrasante, ressort ragaillardie  avec l’image d’une femme qui révolutionne la scène politique guinéenne et avec qui il faut désormais compter. Il reste à savoir , pendant le suffrage universel indirect du second tour , la tête de la mairie reviendra à qui des conseillers élus.

Par Dramane Dédé DIAWARA, http://newsguinee.info

GUINEEMAIL.COM est un site d'information en continu sur la Guinée et le Monde. Il a été fondé en Guinée. C'est l'une des meilleures sources d'info et d'actu en Guinée. Retrouvez les analyses, les scoops, les informations, les actualités, les statistiques, les interviews, les vidéos, les photos, les audio et tout ce qu'il vous faut. Guinéemail.com ou informer autrement! contact@guineemail.com