Le tribunal administratif annule l’exploitation, qui avait déjà cessé, d’un site alluvionnaire d’un km² sur la concession de la Montagne d’or |

Lundi, le tribunal administratif de Cayenne a annulé une autorisation d’ouverture de travaux miniers accordée le 13 décembre 2017 par le préfet de Guyane sur une superficie d’un km² de la concession Paul Isnard (15 km²) sur laquelle la compagnie SAS Montagne d’or escompte mener un projet controversé d’exploitation de l’or primaire. Une autorisation qui avait permis à l’opérateur guyanais Antoine Léveillé, ancien président de la FedomG (Fédération des opérateurs miniers de Guyane) d’exploiter l’or alluvionnaire au sein de ce permis comme cela s’est pratiqué en Guyane par convention entre certains groupes miniers et certains opérateurs locaux au moins depuis le début…

Cet article est composé de plusieurs parties, lire la suite:

1 2 3

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous







Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here