L’épiscopat mexicain réagit face à la violence au Mexique et aux États-Unis

Un «appel pour la paix, l’égalité, la fraternité et la collaboration Mexique-États-Unis» a été publié le 6 août dernier par la Conférence des évêques du Mexique, suite aux fusillades meurtrières qui ont eu lieu la semaine dernière sur le territoire américain. Ils demandent aux citoyens et aux autorités des deux pays à se mobiliser pour la paix.

Dans ce message, les évêques du Mexique expriment la «grande tristesse» qu’ils ressentent «suite aux actes de violence perpétrés ces derniers jours contre des innocents, tant dans notre pays qu’aux États-Unis, à cause de l’intolérance, de la xénophobie et de la discrimination». Ils assurent de leur proximité et de leur prière tous les blessés ainsi que les familles des défunts.

«Avec tristesse, nous voyons ces actes de violence augmenter, encouragés par ceux qui créent des divisions, ferment leurs cœurs à leurs semblables, et ne reconnaissent pas la dignité humaine que chaque personne possède, quelle que soit sa couleur de peau ou sa nationalité», s’indigne l’épiscopat mexicain.

«Nous voyons que les discours de haine ne génèrent que l’agression et la mort. Il est temps de mettre un terme à ces actes de violence, c’est pourquoi nous appelons les citoyens et les autorités des États-Unis et du Mexique à promouvoir un discours de paix, d’égalité, de fraternité et de collaboration, puisque tant les nationaux que les étrangers résidant dans un pays rendent cette nation plus grande et plus forte», soulignent les évêques.  Ils demandent enfin «à tous les catholiques et aux personnes de bonne volonté de continuer à prier» pour les victimes, les blessés et leurs familles, afin qu’ils soient consolés «en Jésus Christ notre Seigneur».

Des chiffres préoccupants

Les États-Unis ont été frappés par plusieurs épisodes de violence meurtriers ces dernières semaines: une fusillade à El Paso (Texas) le 3 août, puis une autre, moins de 24 heures plus tard, dans l’Ohio. Un homme avait aussi ouvert le feu le 28 juillet lors d’un festival au sud de San Francisco. Cette macabre série porte à 250 le nombre de fusillades mortelles aux États-Unis depuis le début de l’année. Parmi les victimes, on trouve plusieurs citoyens mexicains. Huit Mexicains ont ainsi perdu la vie dans la tuerie d’El Paso.

Au Mexique, pays parmi les plus dangereux au monde, la violence est quotidienne. Trois journalistes ont par exemple été assassinés en l’espace d’une semaine, entre cette fin juillet et début août. 8493 meurtres ont été recensés entre janvier et mars dernier, selon des chiffres officiels. Le nombre d’homicides évolue à la hausse ces dernières années, notamment en raison des cartels de la drogue toujours très actifs dans le pays.

 





Facebook Comments

Leave a Response