les manifestants vont être consultés

Le musicien sénégalais Thione Seck, membre de la légendaire formation Orchestra Baobab dans les années 1970, a obtenu jeudi l’annulation par un tribunal correctionnel de Dakar des poursuites le visant dans une affaire de faux billets, à cause d’un vice durant l’enquête.

Thione Seck, qui avait fait neuf mois de détention provisoire après son arrestation le 27 mai 2015, était poursuivi avec un Malien, Alaye Djité, pour « contrefaçon de signes monétaires » et « tentative d’escroquerie ».

Un sac contenant « 50 millions d’euros », qui se sont avérés être des faux billets en euros et des coupons bleus, avait été retrouvé chez le chanteur à Dakar, selon l’enquête.

Son co-prévenu malien Alaye Djité, chez qui les enquêteurs avaient trouvé du matériel pouvant servir à la fabrication de fausse monnaie, dont des photocopieuses, des encres, des billets de banques scannés ainsi que des faux billets, est en détention depuis juin 2015.

Le tribunal « annule le procès-verbal d’enquête préliminaire et toute la procédure » parce que « les mis en cause n’ont pas bénéficié de l’assistance d’un conseil durant la garde à vue », a déclaré le juge Amadou Diop.

La présence d’un avocat après une interpellation est prévue par les textes dans les pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa, 8 Etats) dont le Sénégal est membre.

Le tribunal a ordonné « la main levée du mandat de dépôt » contre Alaye Djiité, qui obtient ainsi la liberté.

Le parquet avait le 9 mai requis une peine de 2 ans de prison, dont huit mois ferme contre le chanteur de 64 ans, auteur de plusieurs albums à succès et une des plus belles voix du pays, et cinq ans ferme contre Alaye Djite.

« Toutes les poursuites ont été annulées et le ministère public ne peut plus les poursuivre sur la base des mêmes pièces » dont les faux billets trouvés au domicile du chanteur, a déclaré jeudi Me Bamba Cissé, un avocat du chanteur.

« On m’a emprisonné pendant huit mois. Ils m’ont fait du tort, à ma famille et mes fans », a déclaré, après le jugement, Thione Ballago Seck de son nom complet, dont le fils Wally Seck est l’un des chanteurs les plus populaires actuellement au Sénégal.

Le chanteur avait affirmé durant le procès avoir été « victime d’un complot » de Gambiens vivant en Suède, qui lui avaient fait miroiter un contrat de 100 millions d’euros pour une série de 105 concerts en Europe.

Un de ces Gambiens, Joachim Cissé, basé à Banjul, lui avait, selon lui, remis comme « avance » une somme de « 50 millions d’euros » dans le sac contenant les faux billets trouvé à son domicile.

Les enquêteurs n’ont jamais retrouvé la trace de ce groupe de Gambiens et la plainte pour escroquerie déposée par Thione Seck avait été classée sans suite.







Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here