Les mises en garde de Netanyahu aux voisins belliqueux d’Israël

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est rendu dans le plateau du Golan dimanche en compagnie du chef d’état-major israélien, Aviv Kochavi, après les frappes aériennes menées en Syrie pour déjouer un projet d’attaque iranien reposant sur l’utilisation de drones kamikazes.

« Nous avons découvert que la Force Al-Qods iranienne avait envoyé une unité spéciale d’agents chiites en Syrie afin de tuer des Israéliens sur le plateau du Golan à l’aide de drones explosifs », a indiqué le chef du gouvernement.

Grâce au travail « parfait » des agents et du renseignement de l’armée israélienne, Israël a pu anticiper les projets d’attaque iraniens, s’est félicité Benjamin Netanyahu.

Et d’ajouter : « Nous révélerons toutes les tentatives iraniennes de nous attaquer, et toutes leurs tentatives de se cacher derrière des excuses ».

Il a également mis en garde la Syrie : « Nous ne tolérerons aucune attaques contre Israël, quel que soit le pays de la région. Tout pays qui permet que son territoire soit utilisé pour des attaques contre Israël devra en subir les conséquences ».

Le ministre israélien des Affaires étrangères Yisrael Katz a aussi adressé des menaces, dimanche, au haut-gradé iranien accusé par Israël d’avoir chapeauté les projets d’attaque de drones chargés d’explosifs depuis la Syrie sur le plateau du Golan.

“Israël œuvre pour frapper la tête du serpent iranien et lui arracher les dents”, a prévenu Yisrael Katz lors d’un entretien avec le site d’information Ynet.

“L’Iran représente la tête du serpent et Qassem Soleimani, le commandant de la Force Al-Qods des Gardiens de la Révolution, les dents”, a-t-il ajouté.

Le chef de l’armée israélienne Aviv Kohavi a fait savoir dimanche que le commandant des Gardiens de la Révolution islamique, Qassem Soleimani, avait personnellement chapeauté les projets d’attaque à l’aide de drones chargés d’explosifs envoyés depuis la Syrie sur plusieurs cibles situées dans le nord d’Israël.

“Celui qui a commandé cette attaque, c’est Qassem Soleimani en personne. Il a financé, entraîné et formé des agents chiites, censés les commettre”, a dénoncé Aviv Kochavi dans une vidéo d’une réunion au sein du Commandement nord de Tsahal samedi soir, rendue publique par l’armée.

Le chef d’état-major a prévenu que l’armée devait “se préparer à toute éventualité”, car l’Iran pourrait mener des représailles contre les frappes aériennes.

“Nous nous y préparerons du mieux possible”, a-t-il assuré.



Facebook Comments

Leave a Response