l’État malgache à la rescousse de la Jirama – JeuneAfrique.com

share on:

Des électriciens de la Jirama. © Crédit : Jirama


Résolues à sauver de la faillite la compagnie nationale d’eau et d’électricité, les autorités renégocient ses contrats d’achat et cherchent d’autres fournisseurs.


Le dossier énergétique symbolise à lui seul la volonté du gouvernement de rompre avec les pratiques qui pénalisent depuis des décennies les finances publiques et qui ont mené la Jirama, la compagnie nationale d’eau et d’électricité, à la ruine. Depuis des années, la société publique vend sa production à perte.

Au 30 juin, elle cumulait une dette de 412 millions d’euros, après avoir essuyé une perte opérationnelle de 149 millions d’euros lors de l’exercice précédent.Pour maintenir la tête de la Jirama hors de l’eau, l’État l’a subventionnée à hauteur de 78 millions en 2018… Quand l’ensemble du budget annuel de la Santé n’a pas dépassé les 53 millions.

Nouveaux fournisseurs

Afin de sauver la compagnie, le gouvernement a commencé par renégocier ses contrats d’achat d’électricité auprès des producteurs indépendants. Les discussions, entamées dès le 19 février, se poursuivent, avec








Facebook Comments

Leave a Response