L’exploitation artisanale de l’or: le président de (PCQVP) invite l’Etat à réglementer le secteur

Éboulement d’une mine d’or à Narassoba dans la préfecture de Siguiri qui a fait 17 morts, continue d’alimenter le débat dans la cité. Ce vendredi 08 février 2019, le président de la coalition publiez ce que vous payez (PCQVP Abdoulaye Diallo a mis en exergue la faiblesse de l’Etat guinéen pour mieux organiser ce secteur.

« Il faut noter qu’il y a une faiblesse de l’autorité de l’Etat dans les zones d’exploitation artisanale de l’or. Il y a une libre administration des orpailleurs. Ce qui fait que le plus souvent, ils ne mesurent pas les enjeux liés à l’orpaillage. Des pratiques à risques, qui provoquent des éboulements parce qu’on veut extraire des gravats » a-t-il indiqué

Cet arriviste de la société civile guinéenne invite le gouvernement à réglementer l’exploitation artisanal de l’or en Guinée« Je pense qu’il faut réorganiser l’exploitation artisanale de l’or en Guinée. L’élan a commencé déjà avec plusieurs organisations d’orpailleurs. Des concertations ont été organisées à Siguiri, afin de contribuer à notre manière à la restauration de l’environnement et au développement » a-t-il conclu.

Leontine Cissoko



Previous articleLabé : arrestation de plusieurs personnes avec des armes
Next articleSommet d’Addis-Abeba: l’Union africaine au chevet de la Libye





Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here