L’industrie du jeu vidéo bientôt bouleversée par de nouvelles normes dans le développement des jeux aux États-Unis ?

share on:

Le jeu vidéo prend de plus en plus d’ampleur chaque année, devenant l’une des industries les plus puissantes dans le monde. En 2019, le cabinet d’analyses SuperData estime que les dépenses mondiales en jeux vidéo ont atteint un nouveau sommet en franchissant la barre des 109 milliards de dollars. En cela risque d’être encore plus impressionnant en 2020. Pourtant, le jeu vidéo aux États-Unis n’est toujours pas un secteur syndicalisé, permettant de nombreux abus. Mais cela pourrait bientôt changer, et dès cette année, comme l’indique nos confrères de chez Hollywood Reporter.

L’industrie du jeu vidéo aux USA bientôt en plein changement ?

Le 7 janvier dernier, le Communications Workers of America (CWA) à savoir l’un des plus grands syndicats des États-Unis composés de plus de 700 000 membres a révélé de nouveaux plans pour une amélioration majeure des conditions de travail des employés dans les entreprises de jeux vidéo. En cas de victoire, cela pourrait apporter un changement significatif à une industrie qui n’est toujours pas syndiquée au pays de l’Oncle Sam.

L’industrie du jeu vidéo fait partie de l’économie qui réalise des profits vraiment énormes, et il est clair que les gens n’en bénéficient pas autant qu’ils le devraient.

Tom Smith – Directeur de l’organisation de CWA

Lors de la dernière Game Developers Conference (GDC) de San Francisco en mars 2019, près de 47% des employés interrogés étaient favorables à une syndicalisation de l’industrie. C’est bien entendu la fameuse culture du « Crunsh » qui est visée. Une période de travail très intense qui oscille entre quelques semaines et quelques mois, sur la période finale du développement d’un gros jeu vidéo. Certains employés pouvaient ainsi travailler jusqu’à 100h par semaines.

Sur les mêmes personnes interrogées, 24% ont déclaré travailler entre 36h et 40h par semaine. Pour 21% qui déclaraient travailler entre 41h et 45h. Il y avait tout de même 5% des personnes qui ont déclaré travailler 51h à 60h par semaine. Et 3% pour une moyenne à plus de 60h par semaine. Pour un salaire compris entre 40 000 $ et un nombre à six chiffres.

© Reddit

Le Communications Workers of America (CWA) compte bien obtenir gain de cause et rendre l’industrie du jeu vidéo meilleure pour ses employés. Deux nouvelles personnes viennent de rejoindre le groupe de syndicats. Wes McEnany, ancien organisateur pour le Service Employees International Union. Et Emma Kinema, cofondatrice de Game Workers Unite (GWU), une organisation formée en 2018 visant à syndiquer l’industrie des jeux.

La tâche sera compliquée pour le CWA et le GWU pour réaliser leurs objectifs. Cependant, les deux organismes se disent ravis de travailler ensemble et les démarches ne font que commencer. À terme, si cela venait à se produire, de gros bouleversements seraient à prévoir pour l’industrie du jeu vidéo et le développement des jeux qui devraient être plus longs et plus coûteux pour les éditeurs et développeurs de jeux vidéo.

https://www.presse-citron.net/lindustrie-du-jeu-video-bientot-bouleversee-par-de-nouvelles-normes-dans-le-developpement-des-jeux-aux-etats-unis/



Facebook Comments

Leave a Response