Malgré sa précarité, l’accord de paix signé entre Kiir et Machar a dopé les recettes pétrolières du Soudan du Sud

(Agence Ecofin) – Dans un rapport publié en fin de semaine dernière, le Fonds monétaire international (FMI) a montré qu’en 2018, les recettes pétrolières du Soudan du Sud se sont élevées à 2,3 milliards de dollars, contre 1,7 milliard en 2017.

Une embellie attribuée par l’institution, à l’accord de paix signé entre le président Salva Kiir et son rival Riek Machar.

L’institution a tenu à indiquer qu’en l’état actuel des choses, cet accord reste précaire, étant donné que la situation est toujours tendue entre les deux parties.

Quoi qu’il en soit, il a permis de laisser place à plus de production et à un retour timide des producteurs dans plusieurs champs.

Le pays espère gagner quelque 2,76 milliards de dollars cette année en augmentant sa production au fur et à mesure que cette relative accalmie se poursuivra.

Cependant, la production pourrait ralentir l’année prochaine, car plusieurs périmètres de production arriveront à maturité. A ce niveau, le FMI prévoit que ce ralentissement sera compensé par une hausse des activités non pétrolières.

La croissance économique devrait se fixer à 8,1 % en 2020, sous réserve d’une meilleure application de l’accord de paix.

La production pétrolière au Soudan du Sud est passée de 120 000 barils par jour en 2017 à 145 000 barils par jour au début de cette année.

Olivier de Souza



Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here