Mondial 2022 : Le format des éliminatoires de la zone Afrique révélé !

0
37


Le Nigeria reste abonné au dernier carré de la CAN. Pour la 18eme participation de son histoire, il a atteint les demi-finales pour la 15eme fois avec son succès sur l’Afrique du Sud ce mercredi (2-1).

Une victoire arrachée à la 89eme minute sur un corner de Moses Simon repris au second poteau par William Troost-Ekong. Avec au passage la complicité de Ronwen Williams, coupable d’une sortie aérienne plus que douteuse pour laisser son but vide. Six ans après leur dernier sacre, les Super Eagles ne sont plus qu’un à un succès d’une nouvelle finale. Il leur faudra pour cela vaincre le vainqueur du match entre la Côte d’Ivoire et l’Algérie ce jeudi (18h00).

Chukwueze buteur et omniprésent

Dans ce match très fermé, entre des Nigérians qui ont choisi de laisser le ballon à leur adversaire pour mieux le contrer et des Sud-Africains à la peine pour faire le jeu, peu d’étincelles ont illuminé la soirée. Il en fallait pourtant dans un stade du Caire qui sonnait bien creux suite à l’élimination de l’Egypte contre les Bafana Bafana samedi dernier (0-1). Le seul à mettre de la vie dans cette rencontre, c’était Samuel Chukwueze. Il n’a d’ailleurs pas tardé à être récompensé, en ouvrant le score en deux temps suite à un bon travail d’Alex Iwobi sur la gauche (1-0, 27eme). C’est encore du milieu offensif de Villarreal qu’est venu l’autre petit frisson de la première période (42eme). Sans être impressionnants, les Nigérians étaient en contrôle et n’étaient pas loin de se mettre à l’abri sur un magnifique coup-franc d’Oghenekaro Etebo. Mais Williams s’est envolé pour enlever le ballon de sa lucarne et l’envoyer sur la barre (51eme).

Zungu, premier but accordé avec le VAR à la CAN

Incapables de s’approcher du but des Super Eagles dans le jeu, les Sud-Africains s’en sont aussi remis à un coup de pied arrêté pour être menaçants. Et ils ont égalisé sur une reprise de la tête au second poteau de Bongani Zungu, d’abord signalé hors-jeu avant que le VAR ne montre que la déviation préalable était en fait l’œuvre d’un Nigérian, en l’occurrence Odion Ighalo (1-1, 74eme). La première utilisation de l’assistance vidéo pour accorder un but dans l’histoire de la CAN. Les hommes de Stuart Baxter pensaient bien emmener ce quart de finale en prolongation. Mais ceux de Gernot Rohr ont trouvé des ressources et un petit coup de pouce du destin pour forcer le chemin du dernier carré. Peut-être un signe qu’il faudra compter avec eux jusqu’au bout dans ce tournoi.







Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here