June 22, 2018

algerie

Après l’annonce de la défaite du Maroc pour l’organisation de la Coupe du monde 2026, le président de la fédération algérienne de football Kheïreddine Zetchi n’a pas caché sa surprise quant au résultat du vote qui a offert 134 voix aux Américains contre 65 aux Marocains.

Au micro de BeIn Sports, il a affirmé que le plus choquant dans l’histoire est la grande différence dans le nombre de voix entre les deux candidats. « Je m’attendais à ce que le pays élu dépasse de peu de voix son adversaire », a-t-il assuré, félicitant, par la même occasion, les Etats Unis, le Canada et le Mexique après avoir remporté l’organisation du Mondial.

Zetchi a également confié que l’Algérie, gouvernement et peuple, a voté pour le Maroc et vivement espéré que la Coupe du Monde soit organisée par «ce pays frère». «Ce sont les lois de la FIFA et il faut les respecter», a-t-il souligné.

En parallèle, le responsable algérien a loué les efforts du comité de candidature du Maroc qui, selon lui, a réalisé un travail remarquable. «C’est l’un des points qui devait attirer plus de voix pour le Royaume. La candidature nord-américaine a remporté la course grâce, probablement, aux promesses financières qu’elle a mis en avant dans son dossier», a-t-il estimé.

Lorsque le journaliste lui a demandé si une candidature conjointe entre le Maroc et l’Algérie pour l’organisation d’une Coupe du monde serait réalisable, Zetchi s’est montré ouvert à cette idée. Il a même appelé les deux pays à rassembler leurs potentiels dans les prochaines années et préparer une proposition pour organiser le Mondial. «On aura ainsi plus de chances pour être élus», a-t-il conclu.

N.M.

Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde.

No Comments