July 16, 2018

Lors de ses quatre précédentes participations au Mondial (1930, 1970, 1978, 1982), le Pérou a systématiquement croisé la route du futur champion du monde. Un bon présage pour les Bleus, à l’heure d’affronter les Péruviens ce jeudi ?

Pas vernis, les Péruviens. A chacune de leurs participations au Mondial, les Sud-Américains se sont inclinés face au futur vainqueur de la compétition. Cette année, pour son cinquième Mondial, le Pérou, battus par le Danemark, devra absolument réagir jeudi face à la France (17 heures, sur TF1 et beIN Sports).

Retour sur les duels ayant opposés los Incas aux futurs vainqueurs de l’épreuve.

1930 : à jamais les premiers

Face à l’Uruguay, le Pérou n’a déjà plus le droit à l’erreur lors de la première Coupe du monde de l’histoire. Battu par la Roumanie dans un groupe comportant trois équipes (3-1), les Péruviens sont également défaits par le pays organisateur, qui soulèvera le trophée en battant l’Argentine en finale au Stade Centenario de Montevideo (4-2). Le Pérou est donc le premier pays à être battu par un champion du monde.

1970 : défaite logique face au Brésil de Pelé

Pour leur deuxième participation, les Péruviens réussissent à se qualifier pour les quarts de finale, en renversant notamment les Bulgares (3-2) après avoir été mené de deux buts à la 50e minute du match.

Malgré le talent de leur meneur de jeu Cubillas (5 buts en 4 matches), les joueurs sud-américains s’inclinent face au voisin brésilien (4-2), porté par Tostao, Rivelinho et Jairzinho. Pour son dernier Mondial, Pelé ne pas">marquera pas face aux Péruviens, mais, bon joueur, désignera Cubillas comme son « successeur ». Le Brésil l’emportera en finale contre l’Italie (4-1).

1978 : corrigé par l’Argentine, dans un contexte hostile

Après une phase de poules maîtrisée et marquée par le sublime coup-franc de Cubillas contre l’Ecosse, le Pérou, qui termine premier devant les Pays-Bas, se qualifie pour une seconde phase de poules. Battus par le Brésil et la Pologne, les Péruviens doivent jouer contre l’Argentine, qui peut encore espérer terminer première de la poule et se qualifier, à domicile, pour la finale du Mondial.

Prévu en même temps que le match opposant le Brésil à la Pologne, Argentine-Pérou est finalement décalé pour permettre aux Argentins de connaître le score des Brésiliens avant de débuter leur rencontre.

L’Argentine, qui devait emporter le match par quatre buts d’écart pour conserver leur avance sur le Brésil, corrige les Péruviens (6-0), avant de remporter sa première Coupe du monde quelques jours plus tard face aux Pays-Bas (3-1 après prolongations). La rencontre est bien sûr entachée de soupçons d’arrangement, le régime militaire argentin de Videla alors en place ayant absolument besoin d’un succès.

1982 : éliminé en phase de poules, le Pérou tient tête à l’Italie

En dépit de leur élimination au premier tour, les Péruviens peuvent se targuer d’avoir résisté à l’Italie. Après un nul lors de leur premier match de poule contre le Cameroun (0-0), le Pérou réussit à égaliser en fin de match face aux Italiens (1-1). Ce seront les deux seuls points récoltés par les Sud-Américains dans ce Mondial espagnol, qui finiront quatrième et dernier du groupe 1. Les Italiens triompheront face à la RFA en finale (3-1).

Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde.

No Comments