Moquée par son enseignante parce qu’elle a ses premières règles, elle se suicide

share on:

Une jeune fille de 14 ans, vivant au Kenya, a mis fin à ses jours la semaine passée. Son enseignante s’était moquée d’elle parce qu’elle venait d’avoir ses règles pour la première fois. Elle était rentrée de l’école bouleversée.

Jackline Chepngeno a eu ses premières règles vendredi passé alors qu’elle était à l’école, à Kabiangek. Elle n’avait pas de serviette hygiénique et le sang a traversé son pantalon, selon sa mère, Beatrice Koech. L’enseignante se serait moquée de Jackline, lui disant qu’elle était “sale”. “Quand le sang a taché ses vêtements, on lui a dit de quitter la salle de classe et de rester dehors.”

La police locale a confié à la BBC que la mort de Jackline faisait l’objet d’une enquête. Son suicide a provoqué des manifestations devant l’école. Mardi, plus de 200 parents exigeaient que l’enseignante soit punie pour son attitude. La police a fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. L’école a été temporairement fermée.

En 2017, le Kenya a adopté une loi obligeant toutes les écoles à fournir gratuitement des protections menstruelles aux jeunes filles, afin qu’elles puissent fréquenter les cours pendant leurs règles. Le programme tarde à être mis en place. Un rapport des Nations Unies de 2014 estimait qu’en Afrique subsaharienne, une fille sur dix ne va pas à l’école pendant son cycle menstruel.

Source : 7sur7

 









Auteur et Source de l’article: mediaguinee.org

Facebook Comments

Leave a Response