June 22, 2018

Chaque jeudi, devant la préfecture du Gard, se déroule un rassemblement de soutien à Moussa, un Guinéen menacé d'expulsion.

Près de cinquante personnes ont participé, ce jeudi, à 17 h 30, à un nouveau rassemblement de soutien à Moussa, ce jeune Guinéen menacé d'expulsion dans son pays, la Guinée Conakry. Quelques heures plus tôt, ce jeudi matin, à l'occasion de la venue du ministre de l'intérieur Gérard Collomb, quelques militants ont tenté de se faire entendre à Garons (30). En vain.

"Nous avons très peu de nouvelles de Moussa, a expliqué aux manifestants Elodie. Actuellement, seule son avocate peut le voir. Il semble même qu'il n'a pas reçu l'argent de nos virements." Par ailleurs, le droit de visite a été refusé aux soutiens lyonnais. Moussa est en détention à Lyon depuis plus de deux semaines.

Cette semaine, face à l'émotion suscitée un peu partout en France sur le cas Moussa, un imprimeur marseillais a offert 1000 cartes postales, avec l'inscription "Libérez Moussa". "Elles peuvent être envoyées à l'Elysée ! ", explique Elodie.

Le procès de Moussa aura lieu le 12 juin. "On envisage d'y monter en bus", a suggéré Yves Carrel, l'un des premiers à s'être investi dans le soutien à Moussa.

Le 5 mai, Moussa avait été convoqué devant le tribunal correctionnel de Lyon pour avoir refusé, la veille, d'embarquer dans l'avion qui devait le reconduire dans son pays d'origine, où, affirme-t-il, sa vie est en danger.

Un nouveau rassemblement aura lieu jeudi 31 juin, 17 h 30, devant la préfecture.

Retrouvez à travers les articles l'actualité complète de la Guinée, de l'Afrique et du Monde.

No Comments