Nintendo, Sony et Microsoft s’engagent à clarifier le fonctionnement des loot boxes dans leurs jeux

Depuis la polémique autour du jeu Star Wars: Battlefront II, les loot boxes sont utilisées avec plus de parcimonie par les éditeurs qui ont bien compris que les joueurs attendaient un système moins opaque et plus juste. Ces « pochettes-surprises » prenant la forme de boîtes renfermant des bonus aléatoires dans les jeux les intégrant sont en effet accusées de déséquilibrer certains jeux et de pousser à la consommation alors même que la qualité et parfois la nature de leur contenu sont incertaines. Pour ne pas détruire totalement ce principe de loot boxes, les éditeurs de jeux ont donc pris les choses en main et décidé de rendre leur fonctionnement plus transparent pour les joueurs.

Plus de transparence pour les achats intégrés aux jeux

À l’initiative de l’Entertainment Software Association (ESA), de nouvelles règles ont ainsi été établies et les trois éditeurs majeurs que sont Nintendo, Sony et Microsoft viennent de s’engager à les respecter pour leurs prochaines productions. Cette nouvelle politique vise notamment à mieux informer les joueurs sur les contenus qu’ils achètent, qu’il s’agisse de loot boxes ou non. L’ESA précise ainsi dans son communiqué que les éditeurs devront « divulguer des informations sur la rareté relative ou la probabilité d’obtenir des objets virtuels aléatoires ». Et ce, pour les jeux complets comme pour leurs mises à jour.

Horizon 2020 pour la mise en application

Il faudra toutefois attendre encore quelques mois avant d’obtenir plus d’informations sur ces loot boxes par les éditeurs concernés. Nintendo, Sony et Microsoft envisagent ainsi de commencer à appliquer ces nouvelles règles à partir de 2020 et d’autres éditeurs d’envergure s’y plieront aussi avant la fin de l’année prochaine : Activision Blizzard, Bandai Namco, Bethesda, Bungie, Electronic Arts, Take-Two Interactive, Ubisoft, Warner Bros. Interactive Entertainment et Wizards of the Coast.





Facebook Comments

Leave a Response