Océanie : décoloniser les peuples et l’environnement

share on:

Luttes des peuples autochtones pour leur liberté, ultimes tentatives pour sauver leur environnement ancestral et leurs langues : le Festival international du film documentaire océanien (Fifo) s’est terminé ce week-end à Papeete (Tahiti), en Polynésie française. Le film « Ophir », qui raconte comment les Mélanésiens de l’île de Bougainville ont mené une révolution contre les formes anciennes et nouvelles de colonisation, a gagné le Grand prix du jury. Le public a pour sa part plébiscité un film dans la catégorie « écrans océaniens » : « Les enfants du corail » est un superbe plaidoyer en faveur de jeunes…

Cet article est réservé aux abonnés. Pour lire la suite, identifiez-vous ou abonnez-vous.

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous









Facebook Comments

Leave a Response