[Question du jour] : A quoi sert le cierge pascal ?

0
19

Elévation lors de la vigile de Pâques célébrée en l’église Saint Jean d’ Abidjan en Côte d’Ivoire /Laurent LARCHER/ CIRIC

Le père Roger Gomis, prêtre du diocèse de Dakar au Sénégal, répond à la question d’un lecteur de La Croix Africa.

Le Cierge pascal est l’un des symboles majeurs de la liturgie de Pâques. Il est à l’honneur lors de la Vigile pascale et durant tout le temps pascal. Quelle est son importance ? Où est-il placé dans l’église ? À quel moment et comment l’éteint-on ? Quelles sont les attitudes des fidèles devant le cierge pascal ?

Le cierge pascal symbole du Christ-Lumière

La Vigile pascale est marquée au tout début par le rite de la lumière, avec la bénédiction du feu. Le prêtre commence par tracer sur le cierge pascal les symboles de la croix et de l’alpha et l’oméga, les première et dernière lettres de l’alphabet grec, le début et la fin désignant le Christ, maître du temps et de l’histoire (cf. Ap 21, 6-7).

Il y plante ensuite cinq grains d’encens enflammés. Ces grains rappellent les cinq plaies du Christ (soit les 4 marques des clous et le coup de lance). Sont également inscrits les quatre chiffres de l’année en cours.

Le cierge pascal est allumé au feu nouveau puis tous les fidèles allument leurs cierges à partir du cierge pascal tenu par un diacre ou le prêtre célébrant qui entre dans l’église en procession avec les autres ministres.

Trois arrêts sont prévus lors de la procession accompagnée du chant « Lumière du Christ ». Cette lumière rappelle la nuée lumineuse dans le désert qui précédait le peuple hébreu dans tous leurs déplacements (cf. Exode 13, 21).

Au terme de la procession, le chant de l’Exultet qui remonte au IVe siècle et qui annonce la Pâque est entonné. Le cierge pascal devient alors le signe de l’unique Pâque, du grand passage, de la liberté, de la victoire sur la mort, du Salut de la création entière. Dans la liturgie de cette nuit très sainte, il est le symbole du Christ lui-même, Lumière qui éclaire la route.

A lire : [Question du jour] : Qu’est-ce que la messe chrismale ?

Son emplacement dans l’église

Le cierge pascal est au cœur de l’église. Il peut être placé près de l’ambon où la Parole est proclamée ; dans l’assemblée où chaque baptisé est membre du Christ lumière, en chemin avec Lui, demeurant en Lui ; devant l’autel… La vasque d’eau, pour l’aspersion, est disposée tout près de lui, comme pour le baptême ou les obsèques.

Au cours de la Vigile pascale, pendant le rite baptismal, le cierge pascal sera plongé dans la cuvette qui contient l’eau (bientôt baptismale), pour signifier que c’est le Christ qui plonge dans le Jourdain (au moment de son baptême) et qui en sanctifie les eaux.

Son allumage

Le cierge pascal allumé au début de chaque célébration brillera pendant tout le temps pascal, c’est-à-dire jusqu’à la Pentecôte, soit 50 jours. Il est signe de la présence du Christ.

L’extinction du cierge pascal le Dimanche de Pentecôte ne doit pas se faire de façon banale. Elle se fera pendant que l’assemblée chante la séquence du « Veni Creator », juste avant l’Évangile, ou bien encore au moment de l’envoi. Ainsi prendront sens ces paroles que Jésus concernant la venue de l’Esprit Saint, suite à son Ascension : « Je ne vous laisserai pas orphelins, je viens vers vous » (Jean 14, 18).

Il sera utilisé le reste de l’année pour les baptêmes et les funérailles, ces célébrations dont la liturgie repose sur le mystère pascal.

L’attitude devant le cierge Pascal

Devant le cierge pascal, les fidèles observeront une respectueuse inclination comme devant l’autel (signe de la présence du Christ).

Ils peuvent également y porter un regard contemplatif lors du chant d’ouverture de la messe, ou lors du celui du « Gloria » ou encore pendant l’acclamation du « Sanctus ».

Père Roger Gomis





Facebook Comments

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here