Reg 1 972 : La Samaritaine mène la danse

share on:

Les Samaritains, solides leaders

R1Mque_J14_aiglon-essor
L’Essor surprend à la 2ème place tandis que l’Aiglon est 4ème. (Antilles-SPORT)

Le championnat de Régionale 1 s’est arrêté à la 15ème journée, la 2ème de la phase retour. Une équipe sort du lot, la Samaritaine qui mène la danse avec 51 points, 5 de plus que son surprenant dauphin, l’Essor, et 6 sur le Club Franciscain, double champion en titre. Les Samaritains réalisent la saison quasi parfaite jusque-là avec une seule défaite, lors de la 5ème journée à Rivière-Pilote (0-1) et une série de 9 succès consécutifs stoppée sur la pelouse de l’UJ Monnerot juste avant l’arrêt de la compétition (0-0). L’équipe de Guy-Michel Nisas possède la meilleure défense avec seulement 6 buts encaissés, sur 4 matchs ! Le leader ne brille pas en attaque, 7ème meilleure force offensive avec 19 réalisations soit 20 de moins que l’Essor et son attaque de feu menée par le meilleur buteur du championnat Kylian Polomat. Les Prêchotains surprennent cette saison avec une 2ème place à laquelle ils sont bien accrochés. Les joueurs de Patrick Cavelan avaient annoncé leurs ambitions dès la 1ère journée en terrassant l’un des favoris, l’Aiglon 4 à 0. Le Club Franciscain occupe la 3ème marche du podium après 15 journées marquées par l’irrégularité. Le double champion en titre n’a pas enchainé plus de 3 victoires consécutives. La nouvelle équipe technique composée de Dominique Zaïre, Ludovic Clément et Patrick Percin, mise en place au début de la saison semblent encore chercher la bonne formule. Les Franciscains doivent aussi composer avec quelques blessures importantes mais sont encore en course. L’Aiglon est 4ème du classement à 10 points de la Samaritaine après un début de championnat très compliqué pour Jean-Marc Civault et ses troupes. Les Lamentinois qui ont effectué un recrutement très intéressant n’ont gagné qu’un seul de leurs 6 premiers matchs.

Bonne surprise et désillusions

coupe972_8e_présentation
Le Club Colonial et le Golden Lion ne réalisent pas la saison escomptée. (Antilles-SPORT)

L’US Robert et le CO Trénelle luttent avec l’Aiglon pour cette 4ème place qualificative pour la Coupe VYV. Si les Robertins étaient attendus à ce niveau et même plus haut, le promu trénellien lui surprend agréablement. Après un bon départ, l’US Robert connaît un passage à vide avec 6 rencontres sans victoire. Les protégés de Charles Bonix réagissent à l’occasion du 1er derby robertin en élite (12ème journée) ; ils battent l’UJ Monnerot et enchaînent. Le COT réalise un parcours très chaotique lors de leur 1er pas en Régionale 1. Les hommes de Jean-François Go ne remportent qu’une seule de leurs 7ème premières sorties (Club Colonial, 3ème journée). Depuis, le promu semble avoir pris la mesure de l’élite et reste sur une série de 8 matchs sans revers (5 victoires). Les 2 autres promus, l’UJ Monnerot et le Réveil Sportif, sont en lutte pour le maintien. Les Robertins étaient partis relativement bien avant d’être confrontés à la réalité de l’élite mais, pour ils restent au-dessus de la zone de relégation au contraire des Gros-Mornais qui occupent la dernière place à 6 longueurs du 1er non relégable, le New-Star. Le Réveil Sportif dont l’entraineur Philippe Dupil a renoncé juste avant l’arrêt actuel, n’a gagné qu’un seul match et doit composer avec des problématiques de lieu d’entraînement. Le maintien est aussi le maître mot pour le RC Saint-Joseph, avant-dernier avec 2 points de plus que les Gros-Mornais, et le Club Colonial. Les Clubistes sont la grosse déception de ces 15 journées avec 2 victoires au compteur dont la dernière remonte à la 6ème journée. Ils comptent un point de retard sur le New-Star et ont déjà changé d’entraîneur à 2 reprises, Christian Malod étant parti dès la 5ème journée pour raison personnelle avant d’être remplacé par son adjoint puis par Louis Marianne qui a repris du service à la 12ème journée. Si le Club Colonial déçoit de façon très critique au plan comptable, le Golden Lion réalise une saison qui est loin de son standing. Désormais dirigés par Jérémy Ludon qui a vite rebondi après son éviction du New-Star, les Joséphins ne parviennent pas à enchaîner les bons résultats et ce malgré le retour de Kévin Parsemain. Ils n’ont réussi à gagner 2 matchs de suite que fin février et pointent à la 7ème place, à 8 points de l’Aiglon, 4ème.

 









Facebook Comments

Leave a Response