Suspicion d’Ebola au Suriname : le risque est « négligeable » selon l’OMS et l’ARS

Accueil > Toutes > Suspicion d’Ebola au Suriname : le risque est « négligeable » selon l’OMS et l’ARS

Dans son édition du mardi 20 août, le quotidien France-Guyane a relaté une suspicion d’Ebola au Suriname chez un visiteur d’origine chinoise en provenance de la République Démocratique du Congo (RDC).

Selon le quotidien local, cette personne devait se rendre au Brésil mais devra passer quelques jours en observation au Suriname avant de pouvoir poursuivre son voyage (à lire sur France-Guyane).

Contacté par l’Agence Régionale de Santé (ARS) de Guyane, « le bureau des urgences médicales de l’OPS/OMS [Organisation Panaméricaine de la Santé/Organisation Mondiale de la Santé, ndlr] à Washington souligne que la personne en question ne présente pas de signes cliniques d’infection ».

« Par ailleurs, s’il revient bien d’un voyage en RDC, il s’est tenu très éloigné des zones où des cas d’Ebola sont actuellement enregistrés » ajoute l’ARS au sujet de la suspicion d’un cas d’Ebola au Suriname, pays frontalier très prisé par les Guyanais.

«  A son arrivée au Suriname, le passager a été isolé afin de pouvoir prendre toutes les précautions nécessaires et éviter un quelconque risque » précise l’ARS. « Le risque est donc considéré comme négligeable par l’OPS/OMS et par l’ARS » confirme cette dernière.

La maladie à virus Ebola (autrefois appelée aussi fièvre hémorragique à virus Ebola) est une maladie grave, souvent mortelle chez l’homme. Le virus se transmet à l’homme à partir des animaux sauvages et se propage ensuite dans les populations par transmission interhumaine (en savoir plus).

Vous êtes abonné(e) Identifiez-vous

Pas encore abonné(e) ? Abonnez-vous

Choisissez votre formule et créez votre compte pour accéder à l’intégralité de Guyaweb

Abonnez-vous







Facebook Comments

Leave a Response